× Soyez constructifs et... courtois ! Par avance merci pour les apinautes qui dialoguent avec vous ou qui simplement vous lisent :-)

exclamation-circle Pesticides néonicotinoïdes, sont-ils vraiment responsables de la surmortalité ?

Plus d'informations
24 Fév 2021 21:16 - 24 Fév 2021 21:22 #138310 par stf
Dernière édition: 24 Fév 2021 21:22 par stf.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
25 Fév 2021 07:42 - 25 Fév 2021 12:38 #138312 par mathieua
Oui c'est un classique, et en France nous sommes les champions avec des pseudo journalistes qui nous racontent n'importe quoi!

On lit par exemple se varroa est arrivé en 1994... Alors que son arrivée est documentée des 1983 en Allemagne...

Bref, OK c'est multifactoriel, mais on a un facteur quand même bien présent !
Dernière édition: 25 Fév 2021 12:38 par mathieua.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
25 Fév 2021 12:03 #138314 par theolemeo
c est comme le covid..il paraît il y a une épidémie, (mais pas de morts.?° ..hors pas de morts en plus que d habitude; et plus du tout de morts des autres maladies comme la grippe qu il y a les autres années...on fait dire ce que l on veut aux chiffres surtout si en face on a des gens avec du fromage blanc a la place du cerveau.
ce n est plus la science qui compte aujourd'hui mais le dogme....

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
25 Fév 2021 12:37 #138315 par mathieua
En l'occurrence en apiculture comme en épidémiologie humaine, on ne fait pas dire ce qu'on veut aux chiffres.
Par contre les mensonges ça on a vu.
Notamment sur le nombre de morts avec des tableaux INSEE qu'on peut vérifier en deux clics.
J'invite chacun a le faire.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Sam

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
25 Fév 2021 20:13 #138320 par stf
sauf que d'habitude on se lave pas les mains , masque ect..

ce qui doit reduire la contamination par la grippe gastro ect et donc le

nombre de morts par ces virus ...

en gros si tu ajoutes 1 en retirant 1 ca fait 0. mais si tu rajoutes 1 en gardant 1 ca fait 2... :)
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: mathieua, Fabandat

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
01 Mar 2021 21:23 #138349 par theolemeo
Ce n est pas nous c est les autres, ....

voila la situation.

Quand on a les moyens de milliards de dollars, et que l on veut protéger un secteur qui en rapporte encore plus, on peu financer et créer des études qui sont des nuages de fumée, pour faire oublier et diviser, diluer les responsabilités.

A l hotel plaza , big tobacco dans ls années 50 alors que l on commençait a comprendre que le tabac provoquait le cancer, s est réuni. Big tobaccco ce sont les majors des tabacs mondiaux ...
Ils ont crée le comite de recherche du tabac...ils ont commis des études par milliers , se sont servi de la science pour diluer leur responsabilité, et faire croire que les causes du cancer étaient ailleurs. On a commence a utiliser la science contre la science, en faisant dire ce que l on voulait , c est a dire que le tabac ne pouvait pas provoque le cancer. Créer une multitude d etudes qui ont permis de détourner l'attention du public du tabac en montrant que le cancer est provoque par d autres choses...que des non fumeurs pouvaient être atteint de cancer et que, après des années de recherches, existait même un homme de 75 ans qui fumait 2 paquets par jours depuis ses 13 ans et qu il ne souffrait d'aucune cancer..leur conclusion. Voici la preuve que le tabac ne provoque aucun cancer...on sait pourtant aujourd'hui, et cela a ete établi que 2 cancers sur trois le sont a cause du tabac...
La Stratégie de ces gens malsains est de détourner les pistes qui montrent que ce sont leurs produits qui tuent nos abeilles en trouvant d autres causes. Cette manipulation, est utilisée pour les médicaments, l agro alimentaire, et des cabinets spécialisés louent leurs services aux firmes capables de payer ces malhonnêtes.

Ne soyez pas stupides, c'est la même chose, la même fabrique de l 'ignorance au final , les mêmes méthodes que ces industriels mondiaux des pesticides utilisent. les causes multifactorielles mais surtout pas les pesticides...voilà leur nuage de fumée. Le multifactorielle...mais ce multifactoriel est bizare...il n intervient que depuis que les néonicotinoides sont arrives...alors stop l enfumage stop la désinformation de masse, stop la masse de mensonges , stop la manipulation.

J'en ai marre de voir , et je ne comprends pourquoi l on peu entendre des apiculteurs, au demeurant sérieux, se laisser culpabiliser par ces salopards de l enfumage, que des apiculteurs continuer à accepter cette version, LEUR version, alors que l on sait que dans les endroits ou il n y a pas de pesticides NEOnicotinoides( cuba étant le plus connu) n a pas de pertes dues au multifactoriel, que ce multifactoriel existait avant l arrivée des neos...que les varroas existaient avant 1975...etc..tout montre que ce la cata s est vraiment mise en place avec les neos. les varroas on sait gérer, ce que l on ne peu arrêter et empêcher c est que dans insecticide il y a la partie side qui veut dire tuer....

pour rappel les neos tuent en détruisant les systèmes de reproduction des reines, en ne permettant plus d avoir un sperme de qualité, en détruisant le cortex cérébral et notamment en détruisant leur système de géolocalisation dans l espace.

Les apiculteurs ne sont pas nombreux, c est la leur faiblesse, et nous sommes broyés par ces lobbies. La dernière connerie a ete de créer une interprofession ..qui est chapotée par qui par ceux qui déversent les neos dans les champs, comment voulez vous qu'ils nous défendent?

Une chance , nous avons encore , pour quelques temps bonne presse auprès de la population.

Si pour une fois, nous pouvions nous réunir, ne plus être atomisés, et être ensemble, pour avec la population qui st prête a nous soutenir, créer une force, un lobby réel, qui aura une voix forte, pour nous défendre, pour défendre l'ensemble de la société; et structurer une réponse, alors peu être nous aurons une chance.
Rappellez vous, ce qui arrive aux abeilles touche aussi les humains. malformations, ovaires stériles, testicules non féconds, quantité et qualité de sperme inadéquate, cerveau mal développé, retards de développement mental....exactement les mêmes soucis que nous voyons dans nos ruches...cela ne vous fait pas réflechir?

mais laisser la main a ces terroristes mondiaux que sont nos poly tiques corrompus liés aux grands labos, et aux céréaliers, ne fera rien autre que de payer une belle cérémonie mortuaire aux abeilles et a toute la profession des apiculteurs pros.

Amis apiculteurs pros ou amateurs, ne vous laissez pas berner par ces tricheurs, qui ont payes les poly tiques, payé des spécialistes et créé des milliers de fausses études, en utilisant la science pour nous manipuler Tous.

montrons leur que nous ne sommes pas dupes et que nous comprenons leur stratégie, ou acceptons de mourir et disparaître dans le déshonneur et la honte.

mettons en place des actions pour que le public nous rejoigne, en masse et n'acceptes plus cela, nous ne pourront pas agir et faire entendre nos voix si nous restons faibles et en petit nombre...

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
03 Mar 2021 07:26 #138354 par mathieua
@steph : je n'ai pas été clair mon message allait dans ton sens !
Les chiffres insee si t très clairs sur le surcroit de mortalité existant, contrairement a de faux tableaux publiés sur les réseaux.

Théo, que des "études" puissent être manipulées par quelques guignols, c'est un fait.
Mais la science est très claire sur le sujet : les pesticides en général sont nocifs aux abeilles, soit pas intox massive, soit par épuisement chronique, soit en favorisant le développement des maladies.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: stf

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
03 Mar 2021 07:50 - 03 Mar 2021 08:04 #138355 par stf
sorry j'avais mal compris

comme quoi quand on ne veut pas, on entend bien ce que l'on veut..:)

bonne journée a vous
Dernière édition: 03 Mar 2021 08:04 par stf.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: mathieua

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
04 Mar 2021 10:07 #138363 par theolemeo

mathieua" post=138354@steph : je n'ai pas été clair mon message allait dans ton sens !
Les chiffres insee si t très clairs sur le surcroit de mortalité existant, contrairement a de faux tableaux publiés sur les réseaux.


Théo, que des "études" puissent être manipulées par quelques guignols, c'est un fait.
Mais la science est très claire sur le sujet : les pesticides en général sont nocifs aux abeilles, soit pas intox massive, soit par épuisement chronique, soit en favorisant le développement des maladies.

Non je ne suis pas ok avec toi...ce ne sont pas des guignols. Très loin de là.
Ce sont des criminels, ce sont des spécialistes de la manipulation , des cabinets spécialisés,  qui sont payés pour  créer  de toute pièce des pistes erronées, dont se servent nos politiques pour ensuite ne rien faire, en faisant croire que la cause du problème est ailleurs.
incroyable le nombre d'études qui montrent que les problèmes qui tuent nos abeilles sont tout sauf les pesticides neos...
Cette construction mentale, cette construction du nuage de fumée pour cacher la réalité est à gerbe.
On est d accord que les néos ne sont pas ce que ces officines disent, et qu'ils sont la cause principale de la mort de nos abeilles, mais dans les faits a ce jour les lobbies qui sont derrières cette immense manipulation font croire le contraire a tous, et en particulier a nos poly tiques qui n'ayant pas le niveau, ou qui étant corrompus , ne comprennent pas cela; et ne font que laisser ces agents mortifères opérer en toute légalité....
Nombre d'agriculteurs, honnêtes, ne savent plus quoi penser, car dans leurs coopératives, dans leurs syndicats on leur dit que c est de notre faute nous apiculteurs....nous ne savons pas traiter le varroas!nous mettons des pesticides dans nos ruches! voilà ce qu on dit ds les coopératives !

il y a quelques années , ils ont crée des faux groupes d agris, sur les réseaux, pour mettre les agris de leur côté, et se plaindre contre des textes qui allaient être mis en œuvre...
tous
les agris supposés montrs ds les témoignages , étaient bidons, tous des acteurs ....
et tout le monde s'est fait avoir..

Les gens dont on parle sont utilisés , vendent leur savoir de la désinformation, aux poly tocards, aux grands groupes , aux militaires, donc non ce ne sont pas des guignols, mais de dangereux spécialistes dl a fabrique de la désinformation, de la fabrique du consentement et je suis très en colère quand j entends des apiculteurs qui me parlement de facteurs multi factoriels...ce terme qui dissous le coupable principal...
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: cdsjo, Jo19

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
04 Mar 2021 15:06 #138364 par cerise11
je ne veux pas me faire l avocat du diable ... mais
cette année ou en etes vous des mortalités ??? perso l an dernier j ai eu une tres bonne recolté et cet hiver tres peu de mortalité s....
Comme tous il y a quelques années j ai eu jusqu a plus de 30 % de pertes ... alors cette année les agriculteurs auraient ils moins utilisés de pesticides ou néo ???

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
05 Mar 2021 01:47 #138366 par Laurent37370
Je dirai non pour mon cas. Je suis actuellement à un peu plus de 20% de perte hivernale et c'est la 1ère année qu'une telle casse m'arrive. En regardant de plus près dans mon cahier technique, ce sont les ruches qui ont fortement miellé sur les cultures conventionnelles (colza, tournesol) qui sont touchées par ce phénomène. Drôle de coïncidence...

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
05 Mar 2021 07:23 #138367 par mathieua
Le terme "multifactoriel" est un terme scientifique qui défini le fait qu'une mortalité est complexe et qu'elle n'est généralement pas le fait d'une seule cause mais d'une situation complexe due à une multiplicité de causes.
Bien entendu que certains "guignols" (le débat sur le vocabulaire m'intéresse peu) ont sauté sur le terme pour se donner une caution scientifique et exonérer des causes leur gagne pain (les phytos), mais ne tombons pas dans la caricature.

Et entendons nous bien sur le terme "étude". Parce qu'un article dans une revue agricole n'est pas une étude. C'est une opinion.

De quelles études parles tu? Je ne crois pas en voir beaucoup qui exonèrent les phytos des mortalités!

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
06 Mar 2021 21:46 #138390 par Péré
Bonsoir à tous

Je viens de regarder ce film (très bon reportage qui donne à réfléchir dans quelle société nous vivons et ou cela va nous mener) . Je suis absolument convaincu de la responsabilité des néocotino et autres pesticides dans la surmortalité mais seulement pour une partie . L'habitude fait que de nombreux apis invoquent trop souvent des causes extérieures à leurs problèmes et seulement ces causes même si ces causes sont une réalité hélas . J'ai constaté au cours de ma carrière une fragilité des abeilles qui est allé crescendo au fur et à mesure que le temps s'écoulait . J'ai de l'expérience en ruchers sédentaires en région de cultures et aussi en zones préservées . Dans ces zones préservées les problèmes sont apparus aussi mais de manière moins violente qu'en cultures . Ne pouvant pas invoquer les pollutions d'origine agricole je penche pour des causes interne à l'exploitation apicole : une évolution de la génétique vers plus de fragilité ; des pratiques moins respectueuses entrainant un affaiblissement accru ; la cohabitation avec les varroas et les traitements associés sont des hypothèses à prendre aussi en compte .
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: mathieua, caliméro

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
07 Mar 2021 07:30 - 07 Mar 2021 07:46 #138392 par stf
si vous voulez passer une bonne journée ne regarder pas a 5min.....

www.dailymotion.com/video/x2ic20v

Pere peut etre aussi que nos zaza vivant dans un bol de molecule, se fragilisent petit a petit ....

la qualite du "sperme" et je crois un bon marqueur...

 
Dernière édition: 07 Mar 2021 07:46 par stf.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
07 Mar 2021 09:14 #138396 par theolemeo

stf" post=138392si vous voulez passer une bonne journée ne regarder pas a 5min.....

www.dailymotion.com/video/x2ic20v

Pere peut être aussi que nos zaza vivant dans un bol de molécule, se fragilisent petit a petit ....

la qualité du "sperme" et je crois un bon marqueur...


Ce qui est affligeant et triste, au delà de nos abeilles, c 'est que dans toute la société occidentale les soucis que l'on rencontre sur nos abeilles , qualité du sperme se dégradant, troubles mentaux, système immunitaire déficient et amoindri...développement du corps avc retard ou incomplet...se retrouve dans la société des humains...cela devrait , si nous avions des sociétés intelligentes nous alarmer mais non, on n fait rien , on fait comme si de rien n 'était...avez vous vu l'évolution des nbre de nés avec malformations en France?, en € ? avez vous vu le nombre d'enfant retardes dans les classes et qui sont assistés par des aides? intéressez-vous à ce phénomène, superposez les courbes de mortalité des abeilles, sur celles de ces pathologies humaines, et sur celle de l'évolution des achats de néonicotinoïdes..
je l 'ai fait...et c'est en constante augmentation...

Mis ça personne ne le fait, ou ne le rends public, personne ne veut en parler...

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
08 Mar 2021 12:50 #138400 par mathieua
Il me semble que le film complet est "un printemps silencieux", si vous voulez en voir plus.
Oui, nous avons un soucis.
Mais le prendre en compte demande de s'interroger sur notre organisation totale.
Nous sommes un pays riche vivant pour une large partie dans un très grand confort. A tel point que les plus pauvres de nos régions sont plus riches que le revenu moyen d'un habitant du "tiers monde".
Nous avons construit ce confort avec de l'énergie fossile, une production agricole stable et productive, qui nécessite souvent l'usage de produits phytosanitaires qui peuvent nuire aux insectes, et donc a nos abeilles.

Dans le même temps, nous avons amélioré les conditions de vie globales, même s'il y aurait beaucoup à redire en terme de déprimes et/ou de stress sur la vie moderne...

Mes grands parents n'avaient pas de tracteur, pas de produits phyto au début de leur carrière. Ils ne regrettent pas cette période.
Mes parents sont revenus des phytos en passant après la crise de la vache folle en bio, mais ont gardé la mécanisation, et ils ont bien vécus malgré un travail conséquent, et vivront sans doute plus vieux et en meilleure santé que leurs parents.
La médecine a évoluée également.

Changer de modèle n'est pas évident, et il va falloir accepter quelques sacrifices. Mais nous n'avons pas tellement le choix je crois.
Par contre dire que c'était mieux avant... bof, il faut demander à nos vieux qui savent en causer, pour peu qu'on les écoute.

Quelques chiffres de l'insee...

Mortalité infantile :
-1740 : plus de 300 enfants sur 1000 meurent avant 1 an (1 sur 3)
-1980 : on passe sous les 10 décès pour 1000 enfants
-2015 : on est à 3.5 pour 1000

L'espérance de vie :
-1950 : 69 ans
-2017 : 82 ans

Un mot sur les cancers, sujet de débat en général sur la question des pesticides :
L'âge moyen de prise en charge du cancer chez les hommes est de 67 ans.
En 1950, lorsqu'on mourrait à 69 ans de moyenne, rares sont ceux (comme disait Desproges) "qui pouvaient profiter de leur cancer". Aujourd'hui, avec une espérance de vie moyenne à 82 ans, ça nous laisse pas moins de 13 ans de plus pour avoir la chance de déclarer un cancer.
Il y a plus de cancers, car nous vivons plus vieux.

Tout ça pour vous dire qu'on ne vit pas moins bien aujourd'hui qu'il y a 50 ans, mais qu'il va falloir néanmoins remettre des choses en question si on veut une apiculture pour nos enfants, et un climat qui soit habitable... Et baisser l'utilisation des phytos et la dépendance de l'agriculteur aux intrants sera j'espère à l'ordre du jour... Ce qui implique de changer nos habitudes de consommation, si ce n'est pas déjà fait!
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: jean louis cannaud, Sam, cerise11, FabriqueABC

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
09 Mar 2021 08:06 #138403 par stf
pour la petit anecdocte une personne pour qui j'avais un grand affection me disait que "son" oncologe lui avait dit ;" que le tabac pouvait donner le cancer de l'oesaphage ....mais que toutes les personnes qui avait ce cancer etaient des fumeurs....."

pour finir, avec les  cancers: ceux des enfants, ont une augmentation plus elevé qu'attendu(evolution des moyens de detections, je crois que le delta est de 13% )..



 

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
09 Mar 2021 12:06 #138405 par mathieua
Oui c'est compliqué, il y a des batteries de données à mettre en relation... J'ai une copine dont c'est le métier, on appelle ça "data scientist"... Quand je vois le boulot qu'elle abat pour sortir un chiffre "proche de la réalité", je reste songeur devant les certitudes de certains.
:(

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
10 Mar 2021 12:12 - 10 Mar 2021 12:13 #138406 par chouchie
Un peu d'agriculture qui avance :

(parfait pour gaufrer les cadres)



Sinon il y a les vers de terre :



Ou pour le potager :



Pour moi le salut viendra de l'agriculture de conservation et ses dérivés. Une bonne synthèse entre le conventionnel et le bio.
Dernière édition: 10 Mar 2021 12:13 par chouchie.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: mathieua, kerouls

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
11 Mar 2021 07:35 #138413 par dom17
bonjour à tous .... bon , je vais éssayer de vous donner mon avis sur ce sujet abordé des centaines de fois ...... je fais partie des 2 camps et je pense maitriser le sujet mieux que pas mal de personnes qui parlent sans connaitre !

le premier conseil que je peux donner , ne regardez jamais toutes ces vidéos qui circulent , qu elles viennent de n importe quelle source .... propagande !
les néonico ne sont plus utilisés en france , sauf dans les régions dites betteraviéres .... donc stop , il faut arréter de se focaliser sur ce genre de produits .
les deux cultures les plus importantes concernant l apiculture , sont le tournesol et le colza .... sans elles , il n y aurait presque plus d' apiculture dans de nombreuses régions .... le tournesol est la culture qui reçoit le moins de traitements phytos ; le colza , c' est plus compliqué , il peut y avoir quelques problémes si les applicateurs ne respectent pas les précautions à prendre ( traitement fongicide de nuit et insecticide interdit pendant la floraison )
en plus , je me suis aperçu qu il existe un autre danger ..... imaginez votre rucher dans un bois ; les abeilles doivent survoler une parcelle de pois protéagineux pour aller butiner le colza en fleurs ; l' agriculteur doit effectuer un insecticide sur ses pois contre les sitones ..... ce n' est pas interdit , mais il y a un danger s il le réalise en pleine journée .... les abeilles survolant le traitement en cours ! j en parle aux technicos de coop ; il faut expliquer cela aux agriculteurs qui ne connaissent rien à l apiculture ! pendant la floraison des colzas , tous les traitements phytos devraient se faire de nuit ; les risques seraient vraiment divisés avec ce genre de précaution ..... je sais bien que certains d' entre vous ne vont pas approuver ce que je viens d' écrire ; mais pourtant je parle de ce que je connais ..... bonne journée à tous
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Zib

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
11 Mar 2021 10:14 #138414 par mathieua
@Dom17
Ce que tu dis est exact, si on prend en compte les intoxications "éclair", qui sont bien moins présentes sur le territoire car les enrobages diminuent les épandages.

Ce qui est très compliqué à quantifier, c'est la part de conséquences sur les colonies exposées à de faibles doses, mais toute la saison. Pas de mortalité éclair, la ruche meurt d'autre chose... Mais quelle est la part d'influence des molécules ramenées toute l'année dans la colonie?
Difficile à dire, et encore plus à prouver.
Mais ça avance.

L'ONIRIS de Nantes e 2012 quantifié les molécules en moyenne présentes dans les colonies :
-28 molécules dans le miel (jusqu'à 8 dans le même échantillon)
-20 molécules sur l'abeille (jusqu'6 dans le même échantillon)
-23 molécules dans le pollen (jusqu'à 7 dans le même échantillon)

La diversité des molécules également :
-238 molécules différentes en zone de culture
-208 molécules différentes en zone de bocage
-177 molécules différentes en zone urbaine
-27 molécules différentes en zone insulaire
(On peut noter au passage qu'il y a dans ces molécules les traitements varroas en conventionnel)
Article sur cette étude ici : www.mathieua.fr/abeille-mellifere-temoin-pollution.html

Tu me feras avec raison la réponse du berger à la bergère : "oui, mais ce n'est pas parce que les molécules sont dans la ruche qu'elles tuent la colonie"

Hé bien là dessus la science commence à avancer.

-L'INRAE dans cette étude : www.apiservices.biz/en/articles/2635-nosema-imidacloprid-synergy-affects-honeybee étudie le lien de synergie entre la déclaration d'une Nosemose et la présence de certaines molécules dans la colonie.

-Nos amis suisses, de leur côté, ont constaté une synergie entre la présence de certains néonicotinoïdes dans la ruche et le développement plus rapide de varroa ( voir ici, mais réservé aux abonnés... www.heidi.news/sciences/neonicotinoides-et-parasites-verroa-une-synergie-meurtriere-pour-les-abeilles )

-Et enfin, pour les courageux prèts à lire 200 pages de thèse, "Rôle des intéractions virus/ pesticides dans le déclin des abeilles" de Marianne Coulon, voir ici : www.apiservices.biz/fr/articles/2636-interactions-virus-pesticides-declin-abeilles
La conclusion est sans appel :
"En conclusion, les résultats obtenus lors de cette thèse complètent le corpus de preuves sur la dangerosité des néonicotinoïdes pour les abeilles, en ajoutant à la longue liste des effets connus leur capacité à aggraver voire à potentialiser (par des interactions synergiques) des infections virales déjà présentes chez l’abeille, même à des doses environnementales n’ayant que peu voire pas d’effet mesurés seules. Par ailleurs, ces expériences soulignent qu’il est nécessaire de prendre en compte non seulement les facteurs de stress de l’abeille et l’abeille elle-même, mais également sa colonie d’origine et son environnement. Enfin, l’observation d’effets délétères lors des co-expositions renforce la nécessité de tester les effets cocktails de pesticides, puisque beaucoup d’entre eux peuvent se retrouver simultanément dans l’environnement de l’abeille. Il a notamment été démontré des interactions de certains insecticides retrouvés dans les ruches avec des acaricides utilisés pour lutter contre le Varroa (Johnson et al., 2009b). Finalement, il est nécessaire de prendre en compte la possibilité que ces interactions observées chez les abeilles domestiques aient des effets délétères également sur les pollinisateurs sauvages compte tenu de leur capacité de résilience réduite due à l’absence de socialité."

Donc, la science nous apprend que si les intoxications "éclair" (un tapis d'abeilles au fond de la ruche) ont baissées, il reste à étudier un peu mieux les effets chroniques des phytos sur les colonies!

Bonne lecture et vive la science!
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Gilles Ratia, Sam, kerouls, Laurent37370, FabriqueABC

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
11 Mar 2021 16:48 #138415 par dom17
le truc qu il faudrait m' expliquer aussi : comment fait on pour trouver des traces de molécules qui ne sont pas utilisées et qui le l ont jamais été non plus ? je m explique ; j ai assisté à des prélévements de pollen et d' abeilles avec l ada et la chambre d agriculture ; l analyse de pollen récolté par les abeilles donne des résultats inattendus et les molécules , je n' en parle pas .... des trucs vraiment inconnus ! ce qui me gave doublement : je parle avec des agriculteurs qui ne veulent convenir de rien et des apiculteurs qui ne veulent rien écouter de ce que je dis ...... je vais me renfermer sur moi méme et continuer mon chemin tout seul et laisser les autres se demerder et s' engueuler !

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
11 Mar 2021 17:49 #138416 par Laurent37370
Étant un ancien agriculteur (plus exactement arboriculteur), je connais des vieux agriculteurs retraités qui utilisent encore dans leur jardin des vieux produits phytosanitaires interdits depuis très longtemps (Kilval, Nexter, Gusathion...). Donc pas étonnant que l’on retrouve parfois dans des analyses, des molécules interdites d’utilisation depuis de nombreuses années...
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: mathieua

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
11 Mar 2021 19:22 - 11 Mar 2021 20:00 #138419 par stf
Donc, la science nous apprend que si les intoxications "éclair" (un tapis d'abeilles au fond de la ruche) ont baissées, il reste à étudier un peu mieux les effets chroniques des phytos sur les colonies!


vu le temps que ca a appris, pour demontrer qu'un insecticide a dose prescrit, tue les insectes. j'imagine pour le reste....

..le temps que ca peut prendre entre les differentes theses qui vont etre pondu...." la fabrique de l'ignorance"
Dernière édition: 11 Mar 2021 20:00 par stf.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: mathieua, Sam

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Gilles Ratia
  • Portrait de Gilles Ratia
  • Hors Ligne
  • Administrateur
  • Administrateur
  • Consultant Apicole International
Plus d'informations
06 Mai 2021 14:33 #138687 par Gilles Ratia
Bonne nouvelle . La directrice scientifique de BeeLife , Noa Simon Delso, a déclaré: "Nous sommes très heureux de la décision d'aujourd'hui. La Cour a soutenu la mise en œuvre du principe de précaution, et les abeilles, les pollinisateurs et tous les insectes se portent mieux grâce à cette décision. Nous espérons maintenant que grâce à cela décision, il deviendra plus facile de retirer l’autorisation des pesticides dangereux. ».

Plus d'info via cette article (en anglais) :

EU Court of Justice Definitely Confirms Ban on Neonicotinoids in Europe

Le monde changera avec nos exemples, pas avec nos opinions :whistle:
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: mathieua

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Gilles Ratia
  • Portrait de Gilles Ratia
  • Hors Ligne
  • Administrateur
  • Administrateur
  • Consultant Apicole International
Plus d'informations
23 Jui 2021 17:48 #138998 par Gilles Ratia
Votre webmestre (aussi président d'Apiservices) continue à militer. Voir :

www.apiservices.biz/fr/articles/2680-ue-protection-pollinisateurs

Le monde changera avec nos exemples, pas avec nos opinions :whistle:
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: caliméro

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Temps de génération de la page : 0.147 secondes
Propulsé par Kunena