× Soyez constructifs et... courtois ! Par avance merci pour les apinautes qui dialoguent avec vous ou qui simplement vous lisent :-)

exclamation-circle Frelons asiatiques en saison

Plus d'informations
20 Sep 2022 19:44 #140721 par janilo
Réponse de janilo sur le sujet Frelons asiatiques en saison
Le post de Francis ITHURBURU mentionné par Gilles est peut être vérifié dans le sud ouest mais dans l'ouest (pays de la Loire, Bretagne) pas du tout.
C'est plutôt une pression frelons jamais rencontrée encore sur certains emplacements, surtout à proximité des villes ou villages, mais parfois aussi en pleine campagne....
Dans notre secteur, la canicule à fortement frappé et je ne crois donc pas à son influence. Par contre, on n'a pas eu de gelée forte au printemps avec en plus des mois consécutifs très doux voire chauds et donc propices au développement des frelons. Pas même 15j de pluie pour les ralentir dans leur développement

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
21 Sep 2022 08:47 #140724 par gfass
Réponse de gfass sur le sujet Frelons asiatiques en saison
Bonjour, je vais être un peu long je sais mais dans ma vie on ne me l'a pas toujours reproché ;-).
La quasi disparition de velutina dans ma région est constatée non seulement par les désinsectiseurs et les apiculteurs mais également et surtout par les particuliers. Si, il est habituellement observé en cette saison devant les ruches, sur les fleurs de callistemon, bignogna, cotoneaster, les fruits (raisins, pommes, figues) où sur les saules à lécher le miellat des pucerons, sa raréfaction cette année pose question.
Les hypothèses avancées dans cette publication n'ont rien de scientifique, ça reste de simples observations posées là, à l’appréciation de vos commentaires auxquels je vais essayer de répondre.
Oui il y a des "années à guêpes" et d'autres pas. Cependant on peut dire que 2022 dans ma région en était une. Je l'évoque en parlant de la "résurrection" de crabro que je pense mieux adapté à notre climat, mais également à la moindre rivalité territoriale qu'il subit de velutina, ce que j'ai argumenté. Les nids de guêpes polistes, germaniques ou communes étaient elles aussi bien présentes, soulagées aussi je suppose de la pression de velutina.
Ne m'en veuillez pas mais quand on prend la peine de réfléchir, d'écrire ce que l'on en pense et d'en débattre, on éprouve une certaine satisfaction à voir ses idées partagées, aussi quand « lebretondelest » écrit « Il me semble que le FA vient originellement de zones asiatiques avec un climat subtropical plutôt stable sans jamais grands froids ni canicules, peut-être que les extrêmes dans un sens ou l'autre le défavorisent par rapport à notre frelon autochtone adapté à subir ces variations depuis des centaines de milliers d'années... » je dis … exactement !
J'ajoute juste que dans sa région d'origine, il y fait parfois plus froid que chez nous au point que les fondatrices peuvent survivre même entièrement gelées, la transition entre les saisons ne bégayant pas comme chez nous, quand c'est le printemps, c'est le printemps.
Cette année dans ma région, la précocité du printemps à fait croire à la végétation qu'elle pouvait se lancer, vous connaissez la suite.
Je suis allé visiter le site météo montrant le bilan climatique du mois d'avril 2022 en Bretagne
www.meteo.bzh/actualite/bilan-climatique-du-mois-d-avril-2022-en-bretagne-2022-05-02 
pour répondre à Janilo.... Avec des printemps aussi doux lui permettant de se lancer, « t'es pas sorti de la berge !» L'intérêt de ton post pourrait permettre de supposer que la canicule seule ne serait pas de nature à nuire à son développement, ce dont je doute comme développé par la perte des constructions primitives mal protégées. Pour les constructions secondaires, je vais juste pondérer mon observation, les rares colonies mieux protégées ont évolué à peu près normalement dans un contexte d'une entomofaune appauvrie je pense. Quant à l'observation signalant une forte pression de velutina dans les zones urbaines, nous avons signalé ça il y a …. hum ! Bien longtemps déjà.
Pour répondre à berger 34 qui subit une forte pression « malgré un piégeage fructueux », j'ai souvent soutenu et écrit ici que le piégeage de printemps ne servait à rien et était même biologiquement contraire à une bonne gestion de velutina.
Ce faisant, en piégeant, on dézingue en même temps les fondatrices de cracro qui était le seul à s'opposer à velutina dans le cadre de la rivalité territoriale mais aussi on ne piège que les fondatrices proches du rucher. Les fondations abouties des alentours, en pleine maturité, pourront envoyer en automne dans cet espace bien nettoyé par le piégeage des centaines d'ouvrières se servir en toute quiétude sur le rucher bien nettoyé.
Pour ce qui est de l'agressivité des frelons sur le rucher vis à vis de l'apiculteur, je crois qu'il y une petite pointe de phobie là dessous. En effet, chez les vespide, pour l'instant, il n'y a ma connaissance que deux causes de piqûre. Mécanique (écrasement, contrainte, ingestion) ou résultant d'une attaque. L'attaque est déclenchée par la phéromone d'alarme émise par les ouvrières chargées du guet sur la colonie à la moindre vibration. Par exemple sur cette vidéo
les frelons butinent, pas d'agressivité, mais risque de piqûre si je serre mes doigts..... non, je ne l'ai pas fait.
Je me demande pourquoi, après avoir si bien évolué depuis 120 millions d'années, ils n'ont toujours pas compris « pour l'instant » qu'une attaque concertée à la vue d'un loustic comme moi c'est 90 kg de protéine à se partager. ;-)

" Quand l'humanité aura disparu, les abeilles pourront enfin vivre en paix." (Franck Einstein).
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: cerise11

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
21 Sep 2022 11:07 #140725 par lebretondelest
Réponse de lebretondelest sur le sujet Frelons asiatiques en saison
Concernant l'agressivité, il y a quelques semaines chez un copain qui voyait beaucoup de frelons devant ses ruches j'ai détruit un petit nid trouvé à quelques dizaines de mètres, dans un cabanon de jardin (ouvert à tous les vents donc j'imagine que ce genre d'endroits lui allait tout de même, alors que généralement c'est plutôt des endroits privilégiés par des crabros).

Bon le nid était assez petit, mais la combinaison enfilée, quelques coups d'insecticide au pyrèthre, un bâton, et en 10 minutes c'était réglé sans une seule piqûre ni même semblant d'aggressivité (j'avoue que j'étais prêt quand-même à abandonner l'opération si besoin et battre le record du 50 m).

Bref j'ai été surpris par l'absence totale d'aggressivité des bestioles qu'on décrit parfois comme particulièrement féroces, mais je ne l'aurais pas fait non plus pour un nid plus gros (celui-cei faisait environ le diamètre d'un gros ballon de hand).

Concernant l'origine du FA qu'on rencontre chez nous, on voit sur cette carte fr.wikipedia.org/wiki/Vespa_velutina#/media/Fichier:Known_distribution_of_the_different_colour_morphs_of_Asian_predatory_wasp_(Vespa_velutina)_across_south-east_Asia.png que la sous-espèce nigrithorax provient du sud-ouest de la Chine, où le climat j'imagine doit être globalement quasiment tropical et beaucoup plus humide que chez nous.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
21 Sep 2022 11:17 #140726 par happy.bee
Réponse de happy.bee sur le sujet Frelons asiatiques en saison
Nord indre et Loire,cela fait au moins 3 ans que nous avons des gelées tardives et des êtes caniculaires
Et effectivement cela amène à constater que les frelons sont moins présent,toutefois il y a toujours des lieux à forte pression.
Cette année,les vignes ont encore subi le gel tardif et malgré tout,fin août je m inquiétais d avoir plusieurs de mes ruchers avec la présence de nombreux frelons.
Et c,est la où je suis étonné, car depuis une quinzaine ils semblent êtres beaucoup moins nombreux ,dans ces lieux assez distincs géographiquement.
Et si la raison n était pas liée au printemps,ou à la canicule ni même au piégeage mais à une autre cause qui n attend que ton expertise Francis.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
21 Sep 2022 17:00 - 21 Sep 2022 17:39 #140728 par stf
Réponse de stf sur le sujet Frelons asiatiques en saison
je suis pas Francis, mais peut etre que le  lierre ... ou.. raisin mature.. a permit  une  "decompensation"  du W sur le rucher  ...
Dernière édition: 21 Sep 2022 17:39 par stf.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
21 Sep 2022 18:35 #140729 par happy.bee
Réponse de happy.bee sur le sujet Frelons asiatiques en saison
Le lierre n est pas encore en fleur et pas trop de vigne sur les plaines cerealieres.
Il y a un massif de renouee du Japon près de ma maison,les vv traversaient mon chemin pour y aller ,depuis une semaine ils sont très rares,alors que les abeilles y butineur.
Au cun nid détruit de signalé dans le village.
Mais les quelques vv sur les poires me rappellent qu ils sont pourtant présents mais peut être en moins grand nombre .

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
22 Sep 2022 07:46 - 22 Sep 2022 08:05 #140731 par stf
Réponse de stf sur le sujet Frelons asiatiques en saison
pour chez moi 2021 a ete sans FA ou presque, 2022 c'est l'année ou il n'y en a jamais eu autant....

ceci dit j'ai une question: savez vous si la taille des FA est liée a la quantité de nourriture reçu ?..

par bon sens je dirai que oui mais....je demande ca, car j'ai vu sur un rucher des FA a peine plus gros qu'une abeille ( encore plus petit que la première generation). j'ai voulu faire une phto mais je ne peux plus les approcher a moins de deux metres sans qu'ils se barrent. a ce demander si mettre un épouvantail ne pourrai pas etre la solution contre les FA ... :)
Dernière édition: 22 Sep 2022 08:05 par stf.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
22 Sep 2022 08:48 #140732 par gfass
Réponse de gfass sur le sujet Frelons asiatiques en saison
Salut stf
Oui, la taille du frelon est liée à la quantité de nourriture reçue par la larve. On le voit bien au printemps, les ouvrières de la première caste sont toutes petites, la fondatrice étant seule à pourvoir à l'apport de protéine. Au fil de la saison, l'effectif et le nourrissement qui en découle permet d'avoir des ouvrières plus grosses, pouvant chasser plus en s'aventurant plus loin etc.... Cependant, il y a plusieurs facteurs ou situations qui pourraient "expliquer" des ouvrières de petite taille en cette saison. Une fondatrice chassée plusieurs fois de son nid (jeu de chaises musicales pour ceux qui s'en souviennent) reconstruction répétées et donc le temps passant, petites ouvrières tard en saison. L’appauvrissement de l'entomofaune du secteur (gelées printanières, canicule ou autre). Enfin, une colonie qui rame.... pour cause de canicule par exemple. J'ai détruit cette année une colonie très exposée dont les ouvrières étaient anormalement petites, les plateaux parfaitement construits mais non pondus. Je me suis imaginé que ça ressemble un peu à ce que l'on voit dans nos ruches dans certains secteurs.
@ à tous,
Je lis les commentaires qui font suite à ma contribution et vous en remercie. Il faut bien retenir que c'est une simple observation partagée avec quelques collègues du Sud-Ouest. Il va de soit qu'il y a des situations particulières. La fondatrice qui aura profité du bon timing ( sites de diapause et de fondation bien protégés) sortant au bon moment pour éviter les pics de gelées va s'éclater de se retrouver toute seule dans un environnement totalement libre. C'est un peu comme si on avait piégé beaucoup beaucoup de fondatrices dans le secteur (pas sur la tête merci). J'en ai trouvé une comme ça cette année, elle était en pleine forme vous pouvez me croire mais bon, une seule.... (bon je crois que je vais finir par ouvrir une cagnotte).
@ et encore pour lebretondelest
Tu as raison, quand on connait un peu la bestiole, la destruction d'une colonie ne se passe pas comme dans les vidéos en ligne sur youtube, où il faut y voir avant tout du spectacle destiné aux followers. Mais bon, ça me fait passer de bons moments en lisant quelques commentaires de certains fans phobiques. Là c'est un peu la jalousie qui parle avec mes 425 abonnés, un mauvais aiguillage, manque de vision ou égarement passionnel?
Je m'équipe un peu je ferai une petite vidéo pour vous montrer ça.... en string... non je plaisante .... quoi que ça pourrait faire remonter l'audience.

" Quand l'humanité aura disparu, les abeilles pourront enfin vivre en paix." (Franck Einstein).
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: stf, cerise11

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
23 Sep 2022 15:43 - 23 Sep 2022 15:46 #140748 par gfass
Réponse de gfass sur le sujet Frelons asiatiques en saison
Bonjour, ne croyez pas ce qu' a écrit le précédent, il n'y connaît rien. Je reprends le fil pour répondre à quelques questions posées en messages perso.
Q.L'activité du frelon asiatique est très ralentie par les fortes chaleurs? ..Oui, mais, un petit rappel s'impose avant de développer. Les ouvrières (on ne traite pas des sexués qui restent planqués dans la colonie) doivent approvisionner le nid en cellulose pour bâtir et en protéine pour le nourrissement des larves. Pour leur besoin propre, il leur faut de l'eau et du sucre (carburant). Si on s'autorise à comparer, dans ma région la canicule a impacté mes abeilles comme jamais il ne m'a été donné de l'observer. Rien, pas de nectar, pas de miellée, pas de pollen rien! Ben!, j'ai tout lieu de penser que pour velutina c'est pareil en ajoutant pour son menu, pas d'insectes donc pas de protéine. Comme je l'ai écrit, cette année "chez moi", des colonies très petites, des plateaux pas ou peu pondus. Oui, je pense très fort que la canicule les a bien impacté... comme mes abeilles hélas.
Q. Pourquoi sont-ils en ce moment sur les saules. ?..Pour le miellat, essayer de sauver leur peau, récupérer quelques forces pour ensuite pouvoir collecter la protéine.
Q. Pourquoi ils ne viennent pas dans les pièges sucrés ?.... parce que ils ont peut-être assez de miellat ou de lierre. Cependant, il faut ajouter à l'équation qu'en cette période l'apogée des colonies n'est pas loin d'être atteint. (Je parle là pour les malchanceux qui ont une situation différente, avec des colonies de Vv qui n'ont pas souffert). Dans ces colonies, des milliers de larves excrètent une petite goutte d'un liquide sucré, protéiné, riche en acides aminés pour remercier les ouvrières du nourrissement qu'elles reçoivent. Franchement, en comparaison de la bière cassis, vin blanc.... y a pas photo.
On peut s'attendre à une montée en puissance devant les planches dans les jours qui viennent ce qui n'empêche pas de continuer à piéger de préférence avec du poisson frais à changer tous les deux jours dans des pièges à sec de type.... "machin truc" (je ne le site pas car il a été plus rapide que moi où plus malin pour déposer le brevet du système que j'avais montré).
Q. Pourquoi la résurrection de crabro cette année ?... J'ai déjà répondu, son adaptation à notre climat capricieux, mais comme j'aime bien enfoncer le clou, Crabro (je lui mets une majuscule du coup) était le seul à s'opposer à l'expansion de velutina suivant le principe de sa territorialité et de la lutte extra-spécifique qu'il livre à velutina. Le frelon à pattes jaunes peut remercier les syndicats apicoles de notre pays d'avoir encouragé le piégeage printanier qui l'a bien impacté et ce malgré la recommandation du MNHN, à tel point que les désinsectiseurs ne comptaient plus beaucoup sur lui pour gonfler leur chiffre d'affaire. Heureusement velutina a bien pris le relais.
Sans preuve scientifiques (en attendant que ça les intéresse) on peut "supposer" que l'affaiblissement de velutina occasionné par des conditions climatiques particulièrement défavorables dans ma région cette année, soit aggravé corrélativement par la résurrection de crabro.....

" Quand l'humanité aura disparu, les abeilles pourront enfin vivre en paix." (Franck Einstein).
Dernière édition: 23 Sep 2022 15:46 par gfass.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: happy.bee, jackie

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
23 Sep 2022 16:28 #140749 par stf
Réponse de stf sur le sujet Frelons asiatiques en saison
j'aurai une autre question

savez vous combien de temps un fa peut il vivre en dehors de son nid,?

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
23 Sep 2022 17:17 #140750 par gfass
Réponse de gfass sur le sujet Frelons asiatiques en saison
Il n'est plus là mais je parie que Fernand Raynaud aurait pu répondre à cette question comme il le fait dans sa conclusion sur le sketch du refroidissement du fût du canon. (Oui, là, il faut avoir 70 ballets pour comprendre, ça ne rajeunit pas) .
C'est une question qui va rester sans réponse je pense stf car tous les frelons rentrent à la colonie à la tombée de la nuit. Pour preuve, quand on traite un nid, on le laisse en place et jamais le particulier ne rappelle, au matin plus rien ne bouge.... Mais la question mérite d'être posée pour répondre et conseiller un particulier qui aurait mal détruit un nid, à la vapeur par exemple et qui se demanderait pendant combien de temps il va devoir rester éloigné de ce coin de jardin où se regroupent les ouvrières sans abri. Sans traitement chimique du point de regroupement nocturne, je dirais ... au moins quatre jours, mais là c'est de mémoire suite à une piqure que j'avais ramassé sur le pif il y a un dizaine d'années.
Bon perso, je ne sais pas mais ce que je sais c'est que les larves d'une fondation orphelinée peuvent survire jusqu'à trois ou quatre semaines sans soins ni nourriture.
 

" Quand l'humanité aura disparu, les abeilles pourront enfin vivre en paix." (Franck Einstein).

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Temps de génération de la page : 0.201 secondes
Propulsé par Kunena