× Soyez constructifs et... courtois ! Par avance merci pour les apinautes qui dialoguent avec vous ou qui simplement vous lisent :-)

exclamation-circle Adultération des miels

  • Gilles Ratia
  • Portrait de Gilles Ratia
  • Hors Ligne
  • Administrateur
  • Administrateur
  • Consultant Apicole International
Plus d'informations
12 Aoû 2017 06:13 #122338 par Gilles Ratia
Réponse de Gilles Ratia sur le sujet Adultération des miels
Et pour enfoncer le clou voici l'éditorial de mon ami Etienne Bruneau de la revue "Abeilles & Cie" du Cari :

www.apiservices.biz/fr/1641-iceberg-adulteration-miels

Et un morceau choisi de Norberto Garcia (responsable du Groupe de Travail Permanent d'Apimondia que j'ai mis en place il y a quelques années) :

Le miel fait partie du groupe tristement célèbre des neuf aliments avec le plus de cas déclarés de falsification pour motifs économiques (Johnson, 2014). La tentation de falsificateurs de miel a augmenté au cours des dernières années en raison des prix élevés du produit, de la disponibilité d’adultérants bon marché, et de l’obsolescence des méthodes officielles de détection des fraudes. L’énorme ampleur et la gravité de la situation actuelle du phénomène, et son impact possible à la fois sur les prix du miel et sur la viabilité du secteur apicole, avait déjà été prévues il y a quelques années.

Plus de dévelopement à la page 35 de l'article suivant :

www.apiservices.biz/fr/1411-prix-du-miel-l-effondrement-2016

Le monde changera avec nos exemples, pas avec nos opinions :whistle:
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: alfa82

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
12 Aoû 2017 06:53 - 12 Aoû 2017 07:20 #122340 par gfass
Réponse de gfass sur le sujet Adultération des miels
Relevé dans l'article de Etienne BRUNEAU
"Si l’on pouvait s’attendre à un tel pourcentage de miels adultérés, le fait de trouver deux fois plus de fraudes (20 %) dans les miels européens (en mélange ou monofloraux) que dans les miels d’importation (10 %) (mélange de miels hors UE ou UE et non UE) ne peut nous laisser indifférents."

Une telle constatation ne peut effectivement nous laisser indifférents sachant que chez nous la communication en ce domaine a toujours essayé de nous convaincre du contraire. :sick:
Aujourd'hui, on veut nous faire (comprendre, croire, admettre), que le miel français serait de moins bonne qualité que le miel d'importation. Dans ce monde perturbé où l'argent justifie tout, il ne faudrait pas qu'une telle communication soit simplement orchestrée par le négoce international en vue de justifier les importations de miels étrangers au prétexte que ces derniers seraient de meilleure qualité.

" Quand l'humanité aura disparu, les abeilles pourront enfin vivre en paix." (Franck Einstein).
Dernière édition: 12 Aoû 2017 07:20 par gfass.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Apinoires

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
12 Aoû 2017 09:12 #122347 par thierry84
Réponse de thierry84 sur le sujet Adultération des miels
je commercialise mon miel sur les marchés
c'est la première année qu'on me demande régulièrement si mon miel n'est pas coupé avec du sucre
D'ailleurs on m'explique que c'est la cause de la cristallisation du miel(??)
Difficile d'expliquer que effectivement j'ai du nourrir en avril pour sauver certaines ruches
Bon si ils insistent trop ,je leur conseille d'aller acheter un bon miel liquide a 3 euros chez carrouf
Mais il doit y avoir une info quelque part comme quoi les apis mettent du sucre dans le miel
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Apinoires

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
12 Aoû 2017 20:58 #122358 par Apinoires
Réponse de Apinoires sur le sujet Adultération des miels

Relevé dans l'article de Etienne BRUNEAU
"Si l’on pouvait s’attendre à un tel pourcentage de miels adultérés, le fait de trouver deux fois plus de fraudes (20 %) dans les miels européens (en mélange ou monofloraux) que dans les miels d’importation (10 %) (mélange de miels hors UE ou UE et non UE) ne peut nous laisser indifférents."

Une telle constatation ne peut effectivement nous laisser indifférents sachant que chez nous la communication en ce domaine a toujours essayé de nous convaincre du contraire. :sick:
Aujourd'hui, on veut nous faire (comprendre, croire, admettre), que le miel français serait de moins bonne qualité que le miel d'importation. Dans ce monde perturbé où l'argent justifie tout, il ne faudrait pas qu'une telle communication soit simplement orchestrée par le négoce international en vue de justifier les importations de miels étrangers au prétexte que ces derniers seraient de meilleure qualité.


Tout à fait convaincu pour ce qui concerne les miels d’importation et l’image (dont voudraient se préserver) nos négociants !!
d’ailleurs pourquoi ce mérite "analytique" leur serait réservé au lieu et à la place d’analyses indépendantes périodiques et obligatoires qui donneraient droit de vente pour miels (ou pas) ?, ou l’apparition du fameux logo "pur miel" ou "miel 100%" actuellement interdit sous prétexte de laisser supposer que tous les miels ne le seraient pas, mais finalement pourquoi pas, dès lors et si on admet que ça serait le cas, ???

Toutefois et en écrivant tout ça, si je suis bien conscient de ne pas me faire que des amis, …, il me semblerait tout de même (et j’espère ne pas être le seul) qu’en apiculture, la place du nourrissement soit devenue tellement disproportionnée, qu’à certains moments on finirait par croire que sans cela aucune apiculture ne serait possible et que le A de l’Apprentissage du métier passerait obligatoirement par là et si vous souhaitez mon sentiment, c’est plutôt navrant pour tout le monde et surtout vu du consommateur bien entendu !!!
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: happy.bee, gfass, gauella

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
13 Aoû 2017 12:57 #122363 par gfass
Réponse de gfass sur le sujet Adultération des miels
Quand l'apiculteur de loisir que je suis pose un œil sur la condition de pro... y a des trucs quand même ! :whistle:
Je crois me souvenir avoir lu dans une pub qu'un négociant en miel proposait aux professionnels de profiter du ramassage du miel pour se faire livrer gratuitement le sirop de nourrissement qu'il vendait.
On pourrait presque y voir un message subliminal incitant à commander chez lui, mais bon, après tout c'est de bonne guerre.
Je me disais simplement j'espère que ce n'est pas le même que celui qui a acheté cette machine de pointe pour détecter le sirop dans le miel ou alors c'est une fausse bonne idée cette machine.
A sa place, j'aurais investi dans une machine qui détecte le sirop certes mais également qui le sépare du miel.
Ainsi, je vends mon sirop au professionnels, je le détecte ensuite dans le miel que je peux acheter avec une décote puisque dénaturé. La machine bivalente le sépare et je me retrouve avec d'un côté un super miel 100% pur et de l'autre du sirop de nourrissement que je peux revendre.
Bon, faut prendre ça au second degré mais à une époque où l'apiculture consomme autant de sucre qu'elle produit de miel... qui sait si ça ne serait pas une bonne idée?

" Quand l'humanité aura disparu, les abeilles pourront enfin vivre en paix." (Franck Einstein).
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Eric25, caliméro, max16380, Apinoires

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
13 Aoû 2017 22:34 - 13 Aoû 2017 22:36 #122387 par Apinoires
Réponse de Apinoires sur le sujet Adultération des miels

Quand l'apiculteur de loisir que je suis pose un œil sur la condition de pro... y a des trucs quand même ! :whistle: ?


Finalement il vaut mieux en rire, car rien de bien nouveau à l’Ouest, c’est un peu comme l’histoire du renard qui n’arrivait pas à attraper des raisins un peu trop haut pour sa taille et qui s'en accommodait en concluant que ces derniers n’étaient forcément pas assez mûrs..., !! :whistle:

Comme en théorie on ne peut être juge et partie, on serait quand même en droit de s’interroger, voire dans mon cas m'interroger un peu plus ??? :lol:

Je dis tout ça, mais en fait je me demande pourquoi finalement et pour quelle raison un vendeur de XX futs, n’aurait pas quelques dizaine d’€ à dépenser pour connaitre avant de proposer, pile poil la qualité exacte de ses miels et sans être tributaire du verdict de son acheteur direct et donc, d’éventuellement être obligé de baisser ses prix (ou son froc) ? :lol:
Dernière édition: 13 Aoû 2017 22:36 par Apinoires.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Gilles Ratia
  • Portrait de Gilles Ratia
  • Hors Ligne
  • Administrateur
  • Administrateur
  • Consultant Apicole International
Plus d'informations
14 Aoû 2017 14:06 #122405 par Gilles Ratia
Réponse de Gilles Ratia sur le sujet Adultération des miels
Un document supplémentaire pour notre réflexion :

www.apiservices.biz/fr/1658-miel-enquete-nouvel-or-jaune

Le monde changera avec nos exemples, pas avec nos opinions :whistle:
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: hinenao, caliméro, max16380, Apinoires

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
14 Aoû 2017 16:49 #122409 par max16380
Réponse de max16380 sur le sujet Adultération des miels
ouh il fait mal ton doc! c une bien triste réalité malheuresement.

apiculteur d'un jour, apiculteur toujours
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Apinoires

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
14 Aoû 2017 18:21 #122414 par maya79
Réponse de maya79 sur le sujet Adultération des miels
bonjour, pour ce qui est des remontées de sirop dans les hausses, j'ai des dadant dix cadres qui après le tournesol ne recoivent pas de sirop ni candi jusqu'au printemps, corps blindés d'abeilles et de miel de l'année passée, mais pas de traces de tournesol dans la récolte de colza?
donc pourquoi un sirop distribué a l'automne se retrouverai dans le miel?
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: caliméro, max16380, Apinoires

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
14 Aoû 2017 18:23 #122415 par Apinoires
Réponse de Apinoires sur le sujet Adultération des miels
Source Fr Agrimer :
En outre, les origines géographiques des importations françaises ne permettent pas de déduire précisément l’origine des miels présents sur le marché français étant donné l’importante activité de réexpédition des négociants européens, et notamment des plateformes situées en Espagne, Belgique, Allemagne, et plus récemment en Pologne.
Ainsi, l’origine chinoise est certainement sous-estimée. En effet, l’Espagne a importé en 2014 plus de 15 000 tonnes de miel en provenance de Chine, dont une grande partie a été ensuite réexpédiée en Europe, et notamment en France.


bonjour, pour ce qui est des remontées de sirop dans les hausses, j'ai des dadant dix cadres qui après le tournesol ne recoivent pas de sirop ni candi jusqu'au printemps, corps blindés d'abeilles et de miel de l'année passée, mais pas de traces de tournesol dans la récolte de colza?
donc pourquoi un sirop distribué a l'automne se retrouverai dans le miel?

Je ne vais pas t'apprendre le fonctionnement d'une colonie qui consomme environ 40 kg entre son hivernage et son élevage de printemps, les réserves dites "hivernales" ne sont donc sans objet pour se retrouver ensuite dans les récoltes, (même précoces) par contre pour ce qui peut l'être pendant: (trous de miellées, périodes météo capricieuses, ou encore stimulation au 50/50) là c'est une autre histoire !!
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: max16380

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
14 Aoû 2017 19:26 #122418 par louiseluc
Réponse de louiseluc sur le sujet Adultération des miels
www.apiservices.biz/fr/1658-miel-enquete-nouvel-or-jaune

Moi je comprends qu'il s'agit plutôt de fraude à l'étiquetage qu'à l'importation.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • du luy
  • Portrait de du luy
  • Hors Ligne
  • Super bourdon
  • Super bourdon
  • Api pro retraité et fatigué
Plus d'informations
15 Aoû 2017 07:44 - 15 Aoû 2017 07:45 #122437 par du luy
Réponse de du luy sur le sujet Adultération des miels
Y a t'il sur le forum des apis qui connaitraient des pratiques apicoles dans le monde , évitant les adultérations de sorties d'hiver ( remontées ), et si possible avec quel type de ruche ? .
Dernière édition: 15 Aoû 2017 07:45 par du luy.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
15 Aoû 2017 08:35 #122441 par GODINEAU
Réponse de GODINEAU sur le sujet Adultération des miels
Bonjour à tous,
Pour moi la seule pratique apicole évitant les adultérations de miel est de ne jamais nourrir. En quarante ans d'apiculture gérée en pluriactivité, je n'ai jamais nourri mes ruches et je n'ai pas de nourrisseur couvre cadre.
Juste quelques nourrisseurs ronds pour démarrer un essaim récupéré au printemps. Je n'ai que des dadants 10 cadres, en sédentaire; je ne touche jamais dans le corps excepté au printemps pour changer 2 cadres. Mes ruchers se composent de 10 à 20 ruches. Je n'ai jamais vu une ruche mourir de faim si elle est en bonne santé. 1 seul traitement APIVAR début septembre, lanières retirées en février. Pour moi, les moyennes annuelles de récolte sont toujours d,environ 25 kgs/ruche.
Je comprend la problématique des apiculteurs professionnels qui vivent de l'apiculture: il faut "du rendement". Cela suppose beaucoup de ruches, des ruchers en surpopulation donc nourrissement pratiquement toute l'année
(15000 tonnes de sirop vendu chaque année, ce n'est pas rien). C'est la même chose pour les exploitations laitières. Au final, du travail, des frais d'investissements et d'exploitation; un gros chiffre d'affaire des tous petits bénéfices et surtout la qualité du miel qui n'est pas au rendez-vous.
Voilà ce que j'avais à dire sur le sujet.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: cdsjo, max16380, du luy, gfass, Debapi30

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • concors
  • Portrait de concors
  • Hors Ligne
  • Reine mature
  • Reine mature
  • Abeille noire,Buck DT,LG
Plus d'informations
16 Aoû 2017 20:17 - 16 Aoû 2017 21:15 #122469 par concors
Réponse de concors sur le sujet Adultération des miels
En fait pour éviter de trop nourrir. Il faut éviter la stimulation de début d'année printemps. Sauf pour les très petites famille. Car la population augmente en désaccord avec l'environnement et bien souvent ont se retrouve avec des monstres avant l'heure et ensuite, il faut suivre et continuer à nourrir. C'est pour cela que l'ont voit des sujets sur le forum du genre. Faire 10 essaims à partir d'une ruchette hivernée !!!!!
Donc il faut bien compléter les provisions à l'automne pour obtenir des ruches à 35-40 kg pour une dadant et 30-35 pour une langstroth je crois.
puis sauf exeption à la pesée du début d'année ne pas re-nourrir sinon la machine ce met en branle et elle ne s'arrête plu de demander du sirop. Puis des ruchettes, des cires, des hausses ects.

Je sais que des colonies stimulées consomment 2 litres de sirop lourd par semaine en avril. Ont comprend pourquoi les grosses exploitations en donnent par 6 litres d'un coup. Sinon elles ne pourraient même pas trouver le temps d'organiser leurs saisons.
Elles devraient passer leurs temps à nourrir avec parcimonie et pendant des périodes prolongées de mauvais temps sans possibilité d'accéder aux ruchers avec la boue est bien des ruches creveraient de faim, tomberaient malade, seraient épuisées avant l'heure,ects..
Dire que leurs miel est de mauvaises qualités pour autant et faut. Car ensuite ils transhument leurs ruches et le sirop qui serait malencontreusement placé dans la hausse pour quelques ruches seulement est très largement dilué dans la miellee qui suit. Il ne faut quand même pas comparer ça aux miel chinois qui ressemble à du sirop donné aux ruches puis récolté après. Genre 1000 litres de sirop leurs fera 1000 kg de miel. Et ensuite vas-y que l'on défonce le marché mondial.
La oui ont peu parler de fraude. Mais les chinois sont des bons client pour le commerce d'exportation français alors ont doit fermer les yeux. C'est comme ça.
Certains ont eût des lots refusé car la saison à été chaotique. Impossible de se baser sur les années précédentes. Ils ont nourri pensant que la miellee de printemps allait commencer dans un mois puis bing une semaine après ça à démarré en trombe. Ont ne peu quand même pas les blâmer de ne pas faire souffrir leurs animaux. Sinon ou vat t'on ?
Le problème météorologique existe bien. Avant 2012 il ne fallait pas nourrir ! maintenant c'est presque obligatoire (Sauf region chanceuse) ce n'est pas les pratiques des professionnels qu'il faut revoir mais les seuils de tolérance de reste de sirop dans le miel. Sinon les normes incohérentes et le dérèglement climatique vont finir par en exaspérer plus d'un.
C'est faut de croire que l'apiculteur nourri par facilité pour augmenter son bénéfice. Car trop nourrir au printemps fait essaimer les ruches et donne trop de travail qu'il est presque impossible de gérer.
L'apiculteur ce passerait bien de prendre ce genre de risque pour en plus dérégler ses colonies.

Attention de ne pas rentrer dans un faux débat comme pour les pesticides. Ça fait des vagues est c'est nocif à l'image du miel. Tout le monde n'est pas apte à comprendre et ont à assez de soucis à ce faire comme ça.
Tiens d'ailleurs j'ai nourri aujourd'hui et quel bonheur de voir des abeilles heureuses. Après tout elles travaillent jour et nuit soumisent aux éléments et à la fin elles doivent payer la facture !!!! Faut pas exagérer. Même un humain ne supporterait pas ça longtemps.

Apiculture : Pierre jean-prost, Yves Le Conte, Karl Pfefferle, Hubert Guerriat
Dernière édition: 16 Aoû 2017 21:15 par concors.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
16 Aoû 2017 21:43 - 16 Aoû 2017 21:47 #122470 par Apinoires
Réponse de Apinoires sur le sujet Adultération des miels

Y a t'il sur le forum des apis qui connaitraient des pratiques apicoles dans le monde , évitant les adultérations de sorties d'hiver ( remontées ), et si possible avec quel type de ruche ? .


Très bonne question du luy !

Dans le monde ou en France la pratique reste la même, en partant du principe que si une colonie reçoit ou récolte plus que de besoins elle le stocke et dans un espace réduit ou spacieux indifféremment, mais toujours en privilégiant d'abord les parties hautes des cadres ce qui peut permettre de comprendre que lors de la reprise et extension du couvain, si il y à possibilité (pose de hausses) l'éventuel stockage présent sera toujours remonté et jamais descendu et très peu déplacé latéralement et seulement pour extension du nid !!

Question caisses ou conduite et encore pas que chez nous, pour ne citer que les plus utilisées, faudrait il rappeler qu’une dadant se conduit avec sa première hausse et une Langstroth sur 2 corps, ce qui correspond pratiquement aux mêmes dimensions et volumes, mais sans énumérer les multiples causes, vu que la moyenne des populations ont sensiblement diminuées, on assiste fréquemment à des conduites dadant 10 cadres ou encore langstroth simple corps, en pensant tout naturellement qu’il faut absolument adapter le volume d’abeilles à celui de l'espace ce qui n’est certainement pas évident et fort discutable, mais bref, c'est surtout pas un avantage concernant les remontées ??? :woohoo:

En Langstroth par exemple et dès la reprise établie, les corps (ou les cadres) peuvent et doivent être permutés et en dadant de multiples conduites peuvent donner les mêmes effets, ce qui en pratique résous les risques d'éventuelles remontées d’un nourrissement automnal surdimensionné ou non consommé, mais en tout état de cause, si à cette même époque, souvent sujette à stimulation, l’occasion est donnée de stocker (dosages ou volumes mal adaptés) associé aux premières rentrées, cette manne ira toujours finir dans les hauteurs quitte à être remontée dès que besoin ou possibilité et c’est certainement là que ce situe la majorité des problèmes ???
Dernière édition: 16 Aoû 2017 21:47 par Apinoires.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • concors
  • Portrait de concors
  • Hors Ligne
  • Reine mature
  • Reine mature
  • Abeille noire,Buck DT,LG
Plus d'informations
17 Aoû 2017 12:48 #122481 par concors
Réponse de concors sur le sujet Adultération des miels
La meilleure methode pour éviter les problèmes c'est d' avoir peu de ruches et de nourrir avec pesée exacte en automne (quelqu'un peu t'il confirmer ? 40 pour une dadant sur 10 cadres et moins 2,5 kg par cadre en moins et pour une langstroth 32 kg pour 10 cadres et moins 2 kg par cadres en moins. ????)
Ensuite au printemps aucune stimulation au liquide. N'y du lourd, n'y du légè. Il nous faudrait des hausses de plancher avec tiroir pour pouvoir donner du sucre cristallisé humide qui ne donne pas lieu à des remontées puisqu'il est difficile à prendre par les abeilles. Il sert donc juste à leur éviter la mort. Le problème c'est que si le froid est intense. Elles risquent de ne pas pouvoir descendre le chercher et mourrir. La solution serait de le placer en hauteur au dessus de la grappe dans un nourriceur cheminée par exemple genre nicot rond sans le gobelet. Mais la encore que faire des stock de nourrisseur encore plein de sucre et comment gérer leurs numérotation pour éviter les échanges et transmission de maladie. C'est donc un problème insolvable pour le professionnel.

Apiculture : Pierre jean-prost, Yves Le Conte, Karl Pfefferle, Hubert Guerriat

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • concors
  • Portrait de concors
  • Hors Ligne
  • Reine mature
  • Reine mature
  • Abeille noire,Buck DT,LG
Plus d'informations
18 Aoû 2017 05:03 #122495 par concors
Réponse de concors sur le sujet Adultération des miels
Il ne faut pas se leurer quand c'est marqué non originaire de la ce et sans stipuler ou !!! c'est forcément chine ! Même d'huile d'olive serait falsifié par de l'huile synthétique type huile de moteur !!!!! Lol
Dans les rayons des grands super marché mettez vous en tête de gondole et regardez ou toutes les mains plonges !! Sur du miel non originaires de la ce à 3,50 le kilo ou un peu plus chère.
Le marché français est torpillé par ce problème et après ont viendrait nous enquiquiner parce que les conditions climatiques pourries est déréglées que l'on a aujourd'hui oblige à nourrir et que 10 % irai dans le miel dans certaines régions !!! Faut pas deconner. Même avec 10 % de plus certaines années difficile. Les apiculteur ne vont pas aller commander leur Porsche Cayenne S.

Apiculture : Pierre jean-prost, Yves Le Conte, Karl Pfefferle, Hubert Guerriat

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
18 Aoû 2017 07:32 #122500 par blaireaudesbois
Réponse de blaireaudesbois sur le sujet Adultération des miels
Le sirop, c'est dans les 1 € le kg . S'il est possible de le revendre un mois aprés en pot à 15 € le kg, c'est un X 15. Exactement comme la cocaïne. Et plus que le cannabis. C'est évident que l'adultération des miels intéresse les producteurs mais encore plus les mafias à l'international.
L'arrivée de la machine à M****** va bouleverser ce système. Surement que la Chine nous a envoyé des miels de merde. La filière apicole française leur a fait une mauvaise pub pour a contrario mettre l'accent sur la pureté du miel national. Or il se révèle 2 fois plus frelaté que le miel d'importation. Méfiez vous. Les chinois sont pas des cons. Regardez, au début on rigolait de leurs ordinateurs qui étaient toujours buggés. Maintenant, le monde entier achète des ordinateurs asiatiques sans se poser de questions.

L'api français, s"il a des gosses, ne peut pas sen sortir à moins de 2000 € par mois de bénéfice. L'api chinois paye la main d'oeuvre familiale un bol de riz par jour. De plus ils disposent de territoires gigantesques et intacts sous pas mal de latitudes. Ils sont capables de faire de la qualité.

Autre chose : une tendance que je vois sur eBay: les miels aromatisés. A base de miel d'acacia, arome naturel lavande, menthe, citron, ca évite les transhumances et les frais dee route.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
18 Aoû 2017 08:35 #122501 par samdu47
Réponse de samdu47 sur le sujet Adultération des miels
les derniers prix du sirop sont de l'ordre de 0.50 € du kg, il est donc possible de faire X 30 :woohoo: :woohoo: :woohoo:

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
18 Aoû 2017 10:13 #122504 par happy.bee
Réponse de happy.bee sur le sujet Adultération des miels
Tiens et si l'analyse des miels était confie a l'ITSAP d'une part nous serions certains des résultats et d'une autre les aides européennes seraient vraiment investies pour la filière et il aurait peut être moyen de financer d'autres projets .
Je sais c'est utopique .
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: apimichel, gfass

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
18 Aoû 2017 10:34 #122506 par apimichel
Réponse de apimichel sur le sujet Adultération des miels
Très bonne idée happy.bee !

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
18 Aoû 2017 11:30 #122510 par Apinoires
Réponse de Apinoires sur le sujet Adultération des miels

les derniers prix du sirop sont de l'ordre de 0.50 € du kg, il est donc possible de faire X 30 :woohoo: :woohoo: :woohoo:


Et même en 1/2 gros et en s'alignant sur les prix (bas) de l'import, ça pourrait faire du X 4/5, ce qui n'est pas si mal et suffirait à stopper notre incapacité à produire au moins ce dont nous avons besoin sans aller le chercher à 8000 km ???

@ Blaireau,
[quote=Méfiez vous. Les chinois sont pas des cons. L'api chinois paye la main d'oeuvre familiale un bol de riz par jour. De plus ils disposent de territoires gigantesques et intacts sous pas mal de latitudes. Ils sont capables de faire de la qualité..[/quote]

Qu'ils soient plus malins ou plus filou (ou comme toi tu dis) on veut bien, mais questions espaces idylliques, tu vérifieras, ils payent encore cash les effets de la révolution culturelle, ou faute de pollinisateurs les producteurs des vallées fruit!ères sont encore obligés de polliniser à la main avec des pinceaux, même payé avec un bol de riz, ça ne remplace pas les abeilles et surtout quand on sait que ces régions sont classées productrices en miel, cherchez l'erreur ???? :lol:

Dans cette histoire et pour faire court, je suis absolument convaincu que comme pour le dopage, ils sont plus fort que nous et ont tout simplement un coup d'avance et si la machine à M. devait changer quelque chose, dans simplement 1 ans ou deux, leurs miels seront redevenus indétectables !!

:
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: max16380

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
18 Aoû 2017 16:17 - 18 Aoû 2017 16:18 #122519 par chouchie
Réponse de chouchie sur le sujet Adultération des miels
Salut ! Pour le sirop dans les hausses, en nourrissant au candi au printemps en cas de disette, ça ne serait pas mieux ? Elles le stockent moins, et si il y a en a dans les cadres, à l'extraction ça reste dans les alvéoles non ?
Dernière édition: 18 Aoû 2017 16:18 par chouchie.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
18 Aoû 2017 17:02 - 18 Aoû 2017 17:04 #122521 par Apinoires
Réponse de Apinoires sur le sujet Adultération des miels

Salut ! Pour le sirop dans les hausses, en nourrissant au candi au printemps en cas de disette, ça ne serait pas mieux ? Elles le stockent moins, et si il y a en a dans les cadres, à l'extraction ça reste dans les alvéoles non ?


Oui mais jusqu'à preuve du contraire, le top doit rester le sirop (mais chinois) :whistle:

Pour rester sérieux, si on y réfléchis 5 mn, le nourrissement automnal serait le résultat de caisses trop récoltées ou de caisses incapables de l''avoir suffisamment fait durant toute la saison, donc soit des non valeurs, soit des caisses disposées dans un désert mellifères (ou elles n'ont rien à y faire) et dans tous les cas ça serait la faute de l'api, ? :woohoo:

Et donc, dans le cas contraire et pour des caisses ou l'api aurait pris soin de laisser les prévisions d'au moins 2,5/3 kg par mois d'hiver (selon ou il se trouve) il n'y aurait aucune raison d'expliquer aux abeilles comment faire ce qu'elles semblent parfaitement savoir et font depuis + de 50 millions d'années ?

Mais comme l'apiculteur fonctionne différemment (bien souvent dans un souci d'en vivre) il ne se pose pas toutes ces questions, il récolte donc ce qui l'arrange tout en se rassurant qu'un nourrisement éventuel (et bien moins cher que le miel) pourra toujours palier ou rectifier un quelconque défaut ou besoin et c'est de là que ça part en sucette, car 20 kg de sirop ne remplacent pas 14 kg de "vrais" réserves (+ 30%) ce qui se traduit par un candi avant noêl ou guère après et un nourrissement à suivre dès la reprise, car à cette époque (février) très rares sont les quartiers qui disposent de rentrées suffisantes et adéquates et comme notre api (toujours le même) ne veut pas perdre du temps, c'est belote et rebelotte et jusqu'à Pâques ou la saint Glinglin ? et si entre temps la météo s'en mêle, là je te raconte même pas le chantier !!!
Dernière édition: 18 Aoû 2017 17:04 par Apinoires.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: ardecho

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
19 Aoû 2017 07:27 #122530 par Flo86
Réponse de Flo86 sur le sujet Adultération des miels


Pour rester sérieux, si on y réfléchis 5 mn, le nourrissement automnal serait le résultat de caisses trop récoltées ou de caisses incapables de l''avoir suffisamment fait durant toute la saison, donc soit des non valeurs, soit des caisses disposées dans un désert mellifères (ou elles n'ont rien à y faire) et dans tous les cas ça serait la faute de l'api, ? :woohoo:


hummm,sans parler de non valeurs et toutes les merdes qui doivent être supprimées au lieu de perdre son temps à nourrir. Pour ma part, celles que je dois nourrir sont des caisses qui ont changer leurs reines après les miellées de printemps et se retrouvent dans le creux de la vague niveau butineuses pour la miellée d'été. Du coup, pas assez de réserves, donc on fait quoi là ?

Tout comme les essaims que tu fais et que tu nourri avant de passer en ruche, même la saison suivante, peut tu être sûr qu'il n'y aura pas de remontées? Toutes ces ruches devraient donc être mises à part niveau production (quarantaine mais combien de temps ?) pour éviter les éventuels traces exogènes dans le miel ... Ok, mais dans ce cas, il faut que l'on paye le miel à ça juste valeur et que l'on stop les entrées de toutes les pseudos miel que l'on peut trouver en rayon dans les GMS.

Et juste pour info, la tolérance européenne est de 5% de sucre exogène dans le miel. Alors il me semble qu'il faut faire une sacré mauvaise manip pour le dépasser !

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
19 Aoû 2017 07:59 #122531 par puyloubier
Réponse de puyloubier sur le sujet Adultération des miels
svp tu la sort d'ou cette info concernant une tolérance de 5%???

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Gilles Ratia
  • Portrait de Gilles Ratia
  • Hors Ligne
  • Administrateur
  • Administrateur
  • Consultant Apicole International
Plus d'informations
19 Sep 2017 16:23 #123156 par Gilles Ratia
Réponse de Gilles Ratia sur le sujet Adultération des miels
Je remonte le sujet car je viens de mettre dans le serveur Apiservices un très bon article d'Etienne Bruneau, du CARI, sur le nourrissement et adultération des miels

Le monde changera avec nos exemples, pas avec nos opinions :whistle:

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • concors
  • Portrait de concors
  • Hors Ligne
  • Reine mature
  • Reine mature
  • Abeille noire,Buck DT,LG
Plus d'informations
20 Sep 2017 08:14 - 20 Sep 2017 12:52 #123167 par concors
Réponse de concors sur le sujet Adultération des miels
Si c'était vrai que les apiculteurs nourrissaient pour faire plus de miel pourquoi en nourrissant plus ont aurait vue la production nationale passer de 30000 tonnes à 15000 tonnes ? Ca devrait être l'inverse.
C'est lamentable de pourrir la vie de ceux qui ce battent pour la conservation de la biodiversité.

Apiculture : Pierre jean-prost, Yves Le Conte, Karl Pfefferle, Hubert Guerriat
Dernière édition: 20 Sep 2017 12:52 par concors.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
26 Sep 2017 19:09 #123234 par gfass
Réponse de gfass sur le sujet Adultération des miels
Pour ceux qui ont manqué le reportage....
www.francetvinfo.fr/economie/emploi/metiers/agriculture/miel-gare-aux-contrefacons_2390488.html

(pour les PC, si votre navigateur Chrome ou Firefox n'accepte pas l’exécution d'Adobe Flash, essayez avec Microsoft Edge livré avec Windows)

" Quand l'humanité aura disparu, les abeilles pourront enfin vivre en paix." (Franck Einstein).

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
26 Sep 2017 20:13 #123236 par Apicul34
Réponse de Apicul34 sur le sujet Adultération des miels
Il est bien *******, il vient de nous dire que lui vend les meilleurs miels et que nous les apiculteurs professionnels vendons des miels adultérés.
Qu'il fasse attention a ses cuves pleines de miels d'où on ne connait pas la provenance ?????
Si il nous cherche il va nous trouver....

A bon entendeur

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Temps de génération de la page : 0.335 secondes
Propulsé par Kunena