× Précisez votre situation géographique, le nombre de ruches (pas obligatoire :whistle: ), le(s) type(s) de ruches, le(s) type(s) d'abeilles, spécialités, transhumant ou sédentaire, éleveur ou non de reines, etc.

file Présentation : paul.jacob07@laposte.net (Un essaim tombe du ciel...)

  • paul.jacob07@laposte.net
  • Portrait de paul.jacob07@laposte.net Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Ponte fraiche
  • Ponte fraiche
Plus d'informations
01 Juil 2018 11:09 #128998 par paul.jacob07@laposte.net
paul.jacob07@laposte.net a créé le sujet : Présentation : paul.jacob07@laposte.net (Un essaim tombe du ciel...)
Bonsoir, nobles apiphiles!
C'est bien la première fois que je me retrouve sur un blog à papotage, je sais pas trop comment ça marche... Mais j'ai une bonne raison! En effet j'ai hérité, don du ciel, un essaim tout neuf et je voudrai savoir quoi faire. Je m'explique.
Voyez-vous, j'ai une chance de cocu (je devrais surveiller ma femme, moi) : ma belle-mère a laissé dans son jardin deux corps de ruches l'un sur l'autre, sur des parpaings et avec un sol et un toit. Dedans, c'est rempli aux trois-quarts de cadre entièrement construits par une colonie précédente, mais sales et montrant des traces d'attaques de teignes. Rien d'alléchant pour des abeilles.
Pourtant, un essaim pas trop regardant a décidé de s'y installer il y a un mois (quelle veine, quand même...) et il est resté.

A mon tour d'être présenté: j'ai de bonnes notions d'apicultures grâce à mon grand-père qui avait encore quarante ruches il y a 10 ans (plus que deux aujourd'hui :( ) donc je sais ouvrir une ruche, différencier le couvain du miel, gaufrer des cadres, récolter le miel, je sais globalement comment fonctionne une colonie et comment la nourrir au besoin, mais bon: je sais surtout comment leur foutre la paix entre deux récoltes, puisque à l'époque de mon grand père, ça suffisait. En fait sa méthode à lui c'est la débrouille, il n'a jamais acheté de produits techniques ou autres...
J'ai le minimum du matos laissé par mon beau-père, et plusieurs cadres bâtis, des corps de ruches, etc. Mais tout est crade, utilisé par d'autres colonies, plein de propolis et de rayons noircis. En même temps, j'ai toujours vu mon grand-père conduire ses ruches sans grands soucis de propreté.

Ce que j'ai fait en apprenant cet essaimage-surprise: je les ai d'abord laissé tranquilles, puis j'ai ouvert (je vous passe le récit passionnant de la première ouverture où les vieilles tenues de mon beau-père on laissé entrer un flot d'abeilles qui m'ont mis une sacrée raclée: j'ai depuis recousu tout les trous :) ). Constat: elles n'utilisent pas le corps du bas (rempli à moitié de cadres), mais seulement celui du haut. Celui-ci, est rempli de cadres sauf au milieu où il y a un espace de deux cadres absents: elles y ont construit deux jolis rayons artisanaux: c'est le coeur de leur installation, puisque les cadres les plus aux bords sont négligés.
Catastrophe! elles commençaient un rayons qui partait du plafond, une simple planche que j'ai posé dans l'herbe à côté: après avoir renoncé à chercher la reine dans leur installation fragile, j'ai inspecté ces débuts de rayons, juste à temps pour voir la reine en tomber dans l'herbe. J'ai réussi à l'attraper (ça court vite!) et à la jeter sans grand ménagement dans sa ruche, avec un poignée des abeilles qui l'entouraient, puis je les ai laissé se remettre.

Ensuite, en voyant le peu de place qu'elles utilisent, j'ai décidé de retirer le corps du bas, qui n'était qu'un lieu de passage entre la zone utilisée et le pontet de décollage, puis la semaine suivante j'ai retiré les cadres inutilisés et les ai remplacés par des cadres un peu plus présentables (ce qui est relatif) dont certains ont même encore un peu de sucre cristallisé dans leurs vieilles alvéoles. Et j'ai placé un cadre de hausse (le seul que j'ai) au dessus de leurs rayons artisanaux, puisqu'il n'y a pas la place pour mettre un cadre entier. Et je leur ai mis un seau d'eau à côté, parce que je vois pas où elles pourraient trouver un point d'eau dans le coin...

Dernière visite, ce matin: elles boudent plusieurs des cadres que je leur mets. En même temps, vu leur état je les comprends. Mais, inexplicablement, certains rayons pourtant sales sont utilisés sporadiquement, notamment pour du couvain de faux-bourdons. Donc je vais devoir investir dans des cadres neufs, sauf si mon beau-père (ou l'un d'entre vous, du côté de Crémieu, en Isère) a un peu de temps pour tout passer au chalumeau, puisqu'il paraît que ça se fait comme ça.

Donc objectif numéro 1: permettre à la colonie de grossir, puisque sans ça elle ne survivra pas, j'imagine?
Moyen numéro 1: les faire manger! J'ai toujours vu mon grand père leur mettre régulièrement une grosse cuillère de miel sur le plateau d'envol. Mais j'ai aussi des nourrisseurs, mais je ne m'en suis jamais servi...

Et, questions:
-qu'est ce que je fais de leurs rayons artisanaux? ils ne peuvent être manipulés et donc empêchent d'y regarder le couvain, mais sont précieux, puisqu'ils sont au milieu de la ruche et qu'elles s'en servent plus que tout les cadres 'humains' d'à côté...
-niveau traitements: je n'ai aucune idée de comment prévenir les diverses maladies, loque, varroas, etc...
-faut-il urgemment les déménager dans un corps de ruche neuf, puisque celui ci est tout sale, le bois abîmé, etc?

Voilà! êtes-vous d'accord avec mes choix? avez-vous des conseils? mon but n'est pas de faire du miel cette année, j'ai trop peur de les amputer de leurs réserves, je constate qu'elles ont déjà du mal à remplir la ruche...

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
01 Juil 2018 13:21 #129002 par max16380
max16380 a répondu au sujet : Présentation : paul.jacob07@laposte.net (Un essaim tombe du ciel...)
salut met des cadres au plus proche du couvain avec des cires gauffrer et donc propre a gauche et a droite de ton essaim elles vont etirer la cire et pondre dedans, met leur un pain de candi sur la tete des cadres en retournant ton plateau nourisseur. dans 2/3 semaines quand ca aurra bati tes cadres et pondu dedans tu vire les 2 breches et tu les coud sur 2 cadres puis tu remet a leur place initiale.
taitement de la varroase debut aout = 2 laniere apivar
a+

apiculteur d'un jour, apiculteur toujours

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
02 Juil 2018 06:28 #129019 par thierry26/07
thierry26/07 a répondu au sujet : Présentation : paul.jacob07@laposte.net (Un essaim tombe du ciel...)
Pour moi le plus simple ,c'est de transvaser l'essaim dans un corps de ruche propre avec des cadres neufs et gaufrés.
Tu places ta ruche neuve à la place de la vieille ruche et tu secoues toutes les abeilles dedans (tu jetes les cadres avec du couvain,les cadres qui ont du miel tu pourras leur donner à lécher à une 20aine de mètres de la nouvelle ruche)
Comme ton but n'est pas de faire du miel cette année,l'avantage de cette solution,c'est que tu seras sur du matos neuf et propre,(plus facile pour conduire ta ruche),et cela t’évitera de faire un traitement pour le varroa dans l'immediat.
Sans nettoyage et couvain à gérer l'essaim sera beaucoup plus dynamique.

On est début juillet,ton essaim a largement le temps de se refaire pour passer l'hiver,tu peux toujours leur donner un pain de candy (placer sur la tête des cadres),mais évite la grosse cuillère de miel sur le plateau d'envol,cela peut provoquer un pillage.
Les vieille cires,même plein de fausses teignes attirent souvent les essaims naturels,la prochaine fois,transvase dans une ruche propre le plus rapidement possible,tu gagneras du temps.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • paul.jacob07@laposte.net
  • Portrait de paul.jacob07@laposte.net Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Ponte fraiche
  • Ponte fraiche
Plus d'informations
08 Juil 2018 18:32 #129101 par paul.jacob07@laposte.net
paul.jacob07@laposte.net a répondu au sujet : Présentation : paul.jacob07@laposte.net (Un essaim tombe du ciel...)
Merci pour ces réponses!
J'ai enfin un peu de sous, alors je vais prendre les grands moyens de Thierry! corps neuf, dix cadres gaufrés neufs: ça s'impose parce qu'aujourd'hui j'ai vu deux papillons de teignes en les nourrissant...
J'hésite cependant à tout jeter... Même si la vigne vierge fleuri bientôt, et que je peux les nourrir, j'ai souvent entendu que le mois de juillet c'est le début des famines... Pour le couvain je ne m'en fait pas, ça va vite repartir j'imagine! peut-être seulement, leur rayon artisanal, je vais l'inspecter et si le couvain à l'air sain je le collerai sur un cadre neuf.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Temps de génération de la page : 0.212 secondes
Propulsé par Kunena