× Soyez constructifs et... courtois ! Par avance merci pour les apinautes qui dialoguent avec vous ou qui simplement vous lisent :-)

exclamation-circle Dépérissement environnemental et apiculture

  • morgan
  • Portrait de morgan
  • Hors Ligne
  • Vieux bourdon
  • Vieux bourdon
  • apiculteur,arboriculteur,permaculteur
Plus d'informations
22 Jan 2019 19:56 #131232 par morgan
morgan a répondu au sujet : Dépérissement environnemental et apiculture
il ne fait pas oublier que premierement on travaille pour les 0.1% qui dirigent la planéte, l' energie pétrole étant une manne d'enrichissement énorme pour cette classe dirigeante, la pollution , l'esclavage moderne , vos dificultés rencontrées dans les differentes filieres leur profite directement.
leur seul peur le boycott de leur produit et services et la remise en cause de leurs privileges, mais ils en sont tres bien conscient . C'est pourquoi la moitié de la population a un credit (=50% d'esclaves obligés). La productivité se fait a credit aussi, la suppression des petits commerces et artisans assurent l'avenir de leur progeniture en assurant le bas de l'echelle sociale pour nos enfants.
Voila pourquoi le mecanisme est bien huilé et empeche les gens de boycotter et ce n'est pas les 1% de petits paysans, marginaux qui vont faire changer la donne , a moins de fournir gratuitement de la nourriture au 98.9% restant pendant 6 mois pour mettre en faillite "l'empire", la seule solution viable dans le respect de soi, de la dignité humaine, de l'amour de la nature et de son prochain, ce n'est malheuresement pas au programme de la plupart des canaris qui veulent plus de pouvoir d'achat pour consommer plus.Je n'entends pas Mac..n un jardin pour tout le monde, mais d'autre slogan et ce qui m'impressionne le plus c'est de voir aucune personnalité(musique,graphisme,bobo) ouvrir leur bouche pour soutenir des idées, tous vendus a l'empire mais les gens continuent de regarder les émissions ("ininteressantes") des millionnaires qu' ils critiquent
pour revenir aux ruches, les futs sont toujours au hangar pour la plupart des apis, les jours se rallongent doucement, quel plaisir de voir nos abeilles rentrer les premiers pollens, cela a le mérite de redonner du baume au coeur

voir un ciel dans une fleur des champs,
un monde dans un grain de sable,
tenir l'infini dans le creux de sa main,
et l'éternité dans une heure
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: ardecho, happy.bee

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • concors
  • Portrait de concors
  • Absent
  • Reine mature
  • Reine mature
  • Abeille noire,Buck DT,LG
Plus d'informations
22 Jan 2019 21:12 #131233 par concors
concors a répondu au sujet : Dépérissement environnemental et apiculture

Apiculture : Pierre jean-prost, Yves Le Conte, Karl Pfefferle, Hubert Guerriat

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
23 Jan 2019 06:46 - 23 Jan 2019 07:20 #131235 par happy.bee
happy.bee a répondu au sujet : Dépérissement environnemental et apiculture
Dites moi !
Qu'est ce qui a fait que l'apiculture s'est transformée ,qu'il y ai de plus en plus de tranhummants ,que l'on passe et repasse dans nos ruchers ,que l'on pratique le nourrissage a outrance,avec des sirops qui sont écologique ments discutables .
La diminution des ressources ?.
Qui dicte la politique agricole ?
Qui dicte la politique énergétique et industrielle?
Combien nous faut il d'années en moyenne pour voir une mollecule chimique dangereuse
(Nicotinoides ou gliphosate ou .....)l'être reconnue,et combien d'années encore pour qu'elle soit bannie ?
Alors ! nos politiques ne détiennent pas le pouvoir et ne sont pas a la solde des grandes multinationales ?.
Le problème de l'humanité est de croire que nos beaux pays sont des démocraties ou le peuple a son mot à dire.
Et surtout comme le dit Morgan de prendre la graine qui est dans le piège.
Dernière édition: 23 Jan 2019 07:20 par happy.bee.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: ardecho, morgan

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • concors
  • Portrait de concors
  • Absent
  • Reine mature
  • Reine mature
  • Abeille noire,Buck DT,LG
Plus d'informations
23 Jan 2019 08:39 #131236 par concors
concors a répondu au sujet : Dépérissement environnemental et apiculture
En parlant de graine :
Un coup dur à la biodiversité : 23 des 98 articles de la loi Agriculture et Alimentation ont été censurés par les Sages… Soit plus d’un quart du texte.

Des « Sages » très sensibles aux lobbies

Huit « Sages » nommés – ils ne sont pas élus mais désignés arbitrairement par le Président de la République et les présidents des assemblées parlementaires que sont l’Assemblée nationale et le Sénat, ont donc plus de pouvoir que tous les députés et sénateurs, et toutes les associations et ONG consultées lors des États généraux de l’alimentation. L’article 78 de la loi dite Egalim sur « la cession à titre onéreux de variétés de semences relevant du domaine public » a donc été censuré, parmi bien d’autres par le Conseil Constitutionnel. Il permettait à quiconque de donner, échanger mais également vendre des semences de variétés non inscrites au catalogue officiel des utilisateurs non-professionnels.

Comme dit hulo. Changer profondément les choses ne se fera pas pacifiquement.
Ont et tous cuit et ont à plu qu'à espérer que le giec se trompe.
Vivre en paix pour la fin des temps qui court n'est t'il pas la meilleure chose à faire ?

Apiculture : Pierre jean-prost, Yves Le Conte, Karl Pfefferle, Hubert Guerriat

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
23 Jan 2019 08:47 #131237 par ardecho
ardecho a répondu au sujet : Dépérissement environnemental et apiculture
tout ça est juste (Morgan, Happybee) et malheureusement encore une fois ça ne date pas d'hier.
la seule chose qui change avec les époques, c'est la manière dont les 0,01% qui dirige tout et se goinfre, assurent le maintient du système qui les nourris.
il y a eu la force brute, les superstitions et les religions, l'abrutissement, le lavage de cerveau pour faire croire aux exploités que tout est normal et plus récemment
une technique très subtile consistant à faire croire au peuple que la démocratie est là et que donc il (le peuple) à le pouvoir.
de cette manière le passage de l'argent des poches du peuple et des états vers celles des 0.01% est appelé "crise" et on dit qu'elle est du à un ensemble de conjonctures auxquelles on ne peut rien, ainsi qu'à l'incompétence des politiques (alors qu'en réalité ceux-ci sont compétents mais travaillent en sous-main pour les 0.01%...)

pour revenir à ce qui nous occupe (la nature, les fleurs et les abeilles...) on est dans l'impasse car se sont les milliardaires qui décident et font la loi.
Or pour être milliardaire ( = amasser beaucoup plus d'argent que ce que l'on est capable de dépenser avec toute sa famille, dans toute sa vie, même en vivant grand luxe) il faut être totalement irrationnel et faire des choses qui n'ont aucun sens (à quoi bon se prendre la tête à gagner un 2eme milliard quand on en a déjà un ????); il faut aussi être totalement indifférent au sort de tout ce qui nous entoure (les milliards amassés manque cruellement quelque-part et les gains de productivité nécessaires abiment la nature).
donc ce sont des gens irrationnels et sans aucune compassion (sauf Bill Gates ;)) qui dirigent le monde au niveau politique, économique et financier.
donc aucune chance de voir l'environnement ou le sort des générations futures pris en compte...

seule chance : avoir un peuple éduqué et conscient qui se bat pour mettre les 0,01% hors d'état de nuire. donc oui en effet le boycott et la recherche de l'autarcie en petites communautés solidaires et écologiquement responsables.
si personne ne va plus ni à l'usine, ni au bureau, ni au supermarché, là le système en question s'effondre. (belle utopie :P) combien sont prêts et capables de supporter un tel changement ? même pas nous qui sommes les premiers à le demander; vu que tout cela ne peut se passer sans violence, l'être humain étant ce qu'il est...

petit espoir : et si l'humanité était dans une sorte d'enfance (avec ses caprices et ses colères incontrôlées) et allait bientôt arriver à l'âge adulte, atteindre la sagesse et enfin
trouver l'ultime voie qui permet la vraie démocratie, la justice et le respect de la nature ?
ou alors c'est l'inverse : cro-magnon était sage et respectueux de la nature et puis on est devenu fous...?? :S :pinch:
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: happy.bee, morgan

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
23 Jan 2019 08:59 #131238 par stf
stf a répondu au sujet : Dépérissement environnemental et apiculture
si je peux, je vous invite de lire les theses de Pincon Charlot
;)

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • morgan
  • Portrait de morgan
  • Hors Ligne
  • Vieux bourdon
  • Vieux bourdon
  • apiculteur,arboriculteur,permaculteur
Plus d'informations
23 Jan 2019 10:21 #131240 par morgan
morgan a répondu au sujet : Dépérissement environnemental et apiculture
encore une nouvelle victime de la surconsommation, le ara a gorge bleu a été eradiqué de son milieu sauvage, il reste 60 a 100 oiseaux en captivité
meme les oiseaux comme le verdier , le charbonnier,le pinson etc se rarefient d'année en année
il faut vite boycotter tout les produits néfaste, mais peu d'entre nous sont capables de jeuner une journée, ou manger pendant un mois juste la production de leur micro ferme
la delivrance peut se faire dans la restriction, mais aucunement par la violence qui a toujours et sera toujours le jeu des puissants
j'y crois plus deja sur les populations des pays du tiers monde qui vivent en autarcie et ne sont pas dans le consummerisme

voir un ciel dans une fleur des champs,
un monde dans un grain de sable,
tenir l'infini dans le creux de sa main,
et l'éternité dans une heure

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
23 Jan 2019 14:57 - 23 Jan 2019 15:09 #131241 par Corax
Corax a répondu au sujet : Dépérissement environnemental et apiculture

du luy écrit: à corax ,
C'est certain . Mais il y a une progression dans les choix alimentaires . Les cantines scolaires , les collectivités , et puis chacun d'entre nous . Pour exemple la consommation de viande ( qui génère des pollutions énormes ) est entrain de chuter . La population prend bien conscience de ces problématiques mais le rythme de l'acquisition de la connaissance est souvent très lent ( comme les antibios ) .


Complètement d'accord. Je constate autour de moi que ça commence à réagir, même si c'est (bien trop) lent. Grâce aux médias entre autres (pourtant souvent critiqués). Comme le disait une parente proche, "on entend parler des abeilles partout!".

Maintenant quand j'entends les gouvernements inciter les citoyens à faire plus d'enfants pour payer les retraites, je me dis que la partie est loin d'être gagnée. Et inciter par des subventions. Avec notre planète qui agonise sous ses 8 milliards d'êtres humains (10 en 2050). Et avec certains pays comme l'Angola (sauf erreur de ma part) qui en sont en moyenne à 7 enfants par couple... Après ils ont leurs propres raisons (main d’œuvre gratuite, garantie d'entretien des parents une fois âgés etc), mais qui ne vont pas de pair avec un avenir souhaitable.

Bref quand on propose un gâteau 10 parts (notre planète) pour 50 personnes, on peut faire les calculs qu'on veut, les partages qu'on veut, diminuer aux riches pour donner aux pauvres etc, on ne s'en sortira pas.

Cousteau, après avoir fait x fois le tour de la planète, disait que le pire fléau à venir pour notre planète serait la surpopulation. C'était il y a plus de 30 ans. Et tout le monde ricanait en le prenant pour un dingue.

"Quand le dernier arbre aura été abattu - Quand la dernière rivière aura été empoisonnée - Quand le dernier poisson aura été péché - Alors on saura que l'argent ne se mange pas..." Geronimo.
Dernière édition: 23 Jan 2019 15:09 par Corax.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: concors

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
23 Jan 2019 16:17 - 23 Jan 2019 18:12 #131243 par stf
stf a répondu au sujet : Dépérissement environnemental et apiculture

Et avec certains pays comme l'Angola (sauf erreur de ma part) qui en sont en moyenne à 7 enfants par couple... Après ils ont leurs propres raisons (main d’œuvre gratuite, garantie d'entretien des parents une fois âgés etc), mais qui ne vont pas de pair avec un avenir souhaitable.


si on pouvait polluer comme un Angolais notre planete ne serait pas dans cette etat (esperance de vie 55 ans et mortalité infantile 76% ....voila peut etre pourquoi il y a 7 enfants....) et pour rappel, il faudrait 3 planetes si l'humanité consommait comme les francais.
donc je crois qu'avant de regarder ce que fait le voisin il faudrait plutot ce demander ce que l'on fait pas. c'est sur c'est moins rassurant ....
Dernière édition: 23 Jan 2019 18:12 par stf.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: concors, happy.bee

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
23 Jan 2019 19:37 #131245 par brecabeille
brecabeille a répondu au sujet : Dépérissement environnemental et apiculture
Ça ne remonte pas trop le moral mais il faut quand même en avoir conscience.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Cohennoz

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Gilles Ratia
  • Portrait de Gilles Ratia
  • Absent
  • Gestionnaire du stock de miel
  • Gestionnaire du stock de miel
  • Consultant Apicole International
Plus d'informations
23 Jan 2019 19:46 #131246 par Gilles Ratia
Gilles Ratia a répondu au sujet : Dépérissement environnemental et apiculture
Vous savez tous que le site Apiservices est apolitique (et pas que, voir les règles ).

Donc SVP, à chaque message, essayez de rattacher vos propos à l'apiculture. Je viens de changer le titre du sujet pour que chacun s'en rappelle).

Par avance merci :)

Le monde changera avec nos exemples, pas avec nos opinions :whistle:

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
24 Jan 2019 07:17 #131248 par Cohennoz
Cohennoz a répondu au sujet : Dépérissement environnemental et apiculture
La collapsologie synthétise cette sensation de plus en plus collectivement partagée que tout par en sucette ...

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
27 Jan 2019 17:16 #131302 par Ratatouille
Ratatouille a répondu au sujet : Dépérissement environnemental et apiculture
Il y a un calcul intéressant à faire pour l'impact de l'apiculture transhumance en émissions de CO2 : Mettons nous dans un scénario pas délirant où on transhume 50 ruches de 100km, et où ça permet un gain de production moyen de 20kg de miel par ruche, qui sera vendu 10€/kg. Disons qu'il faut 2 allers-retours avec un camion (~20L/100km) pour le transport des ruches, et 1 ou 2 allers-retours avec un véhicule léger (~5L/100km) pour contrôle, etc.
Combien de CO2 supplémentaire au bilan carbone?
Emissions en CO2 à l'échappement d'un véhicule quelconque : 1L d'essence consommée = 2.5kg de CO2 à l'échappement. C'est une donnée physique qui ne dépend pas de la technologie, moteur ancien ou récent, injection ou carburateur, pot catalytique ou non.
2 * (20L/100km * 200km) + 2 * (5L/100km * 200km) = 100L de carburant = 250kg de CO2.
Tout ceci permet un chiffre d'affaires supplémentaire de 20kg/ruche * 50 ruches * 10€/kg = 10.000€
kg de CO2 sur € de CA : 24g CO2/€ CA.
Comment ça se compare à d'autres activités?
- En France si on prend toute l'économie : Emissions de CO2 environ 750 millions de tonnes. PIB environ 2300 milliards d'€. En faisant la division : 326g CO2/€ PIB.
- La culture d'1ha de blé : En moyenne 6 tonnes de grain/ha vendu ~200€/tonne. Consommation de gasoil directe pour labour, semis, récolte environ 100 litres/ha (Ca ne tient pas en compte des émissions de CO2 pour tout ce qui est acheté! Produits phytos, engrais, etc). Ca donne 1200€ de CA pour 100l de gasoil = 250kg de CO2. Division faite : 208g de CO2/€ CA.
- Je pourrais faire le calcul pour la production de l'acier, du béton, le raffinage du pétrole, etc... Ce serait encore bien pire.
Vous voyez bien que sur la transhumance on est de très très loin bien placé par rapport à tout le monde. La réglementation pourrait se durcir sur les émissions de CO2, le prix de l'essence à la pompe pourrait doubler... Il y aurait toujours de la transhumance!
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: concors, ardecho

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
28 Jan 2019 08:22 #131305 par cdsjo
cdsjo a répondu au sujet : Dépérissement environnemental et apiculture
Si on prend dix apiculteurs transhumants, selon leur mode de travail, on aura dix résultats différents, idem pour la production et idem pour le prix de vente.
Sans transhumance, c'est du miel qu'on importe et il faut faire un parallèle avec le CO2 du transport.
Je pense que le calcul est à faire dans les deux cas.
Quant un transhume, il y a aussi un impact sur l'état des colonies qui peuvent peser 10kg de plus chacune par exemple.
C'est sympa d'avoir fait une évaluation, mais pour avoir un résultat fiable, il y a un peu de boulot.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • concors
  • Portrait de concors
  • Absent
  • Reine mature
  • Reine mature
  • Abeille noire,Buck DT,LG
Plus d'informations
28 Jan 2019 08:36 #131307 par concors
concors a répondu au sujet : Dépérissement environnemental et apiculture
Cdsjo. Il ne faut pas être plus royaliste que le roi. C'est déjà une bonne ébauche et c'est déjà très révélateur.
Je disais aussi que mon iveco 14 tonnes consomme moins qu'une voiture de sport ou que la plupart des voitures américaines !!!! Eux ils ont 900 kg de charge utile. Moi 7300 !!!

Apiculture : Pierre jean-prost, Yves Le Conte, Karl Pfefferle, Hubert Guerriat

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
28 Jan 2019 10:31 - 28 Jan 2019 10:32 #131308 par ardecho
ardecho a répondu au sujet : Dépérissement environnemental et apiculture
Cdsjo quand tu dis que sans transhumance c'est du miel qu'on importe, je trouve que tu exagère !
on entend beaucoup que seule l'apiculture transhumante produit des quantités dignes de ce nom, capables de faire vivre une exploitation.
ce n'est pas vrai partout. il y a des endroits où l'on peut se passer de transhumance, et d'autres où l'on peut se contenter de petites transhumances, sur de faibles trajets.
exemple en zone de montagne où entre la vallée et les sommets la flore est différente et permet d'enchainer les récoltes.
en Cévennes, on peut se contenter d'un déplacement par saison : fruitiers puis acacias (ou garrigue) en bas puis en été ronces/chataigniers/bruyères en haut.
quasiment pas de trou de miellée pendant 5 mois sauf si sécheresse...
en bordure de forêt de Fontainebleau on a colza/aubépine/acacia/chataignier/bruyère callune sans bouger au presque (quelques Km...)
il y a surement d'autres endroits comme ça à travers la France. il reste heureusement encore des coins en partie préservés.
c'est sur que si l'on s'installe dans une région à flore pauvre constituée de grandes cultures ou de paturages ou encore de forêts de chênes et résineux, on se retrouve dans l'obligation de transhumer souvent et loin.
et les trajets ont un cout (gasoil, usure du véhicule, temps passé, fatigue, matériel de manutention...)
à bien réfléchir quand on se lance !
et si l'on vend en direct, penser que souvent, les clients veulent du miel de chez eux et que c'est un bon argument de vente que d'avoir du miel vraiment local, représentatif d'un terroir et d'une flore bien précis.
evidemment, si le but est de sortir le plus de fut possible pour les vendre à un négociant qui va mélanger tout ça avec du U-E et du non U-E, là c'est un autre métier.
Dernière édition: 28 Jan 2019 10:32 par ardecho.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: concors, gauella

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
28 Jan 2019 12:35 #131309 par cdsjo
cdsjo a répondu au sujet : Dépérissement environnemental et apiculture
Sauf que la transhumance elle se fait pour des raisons économiques et non environnementales.
On peut, avec un vrai travail pouvoir en calculer l'empreinte environnementale, la comparer avec celle des miels d'importation puisque si on ne transhume plus notre production chutera de moitié au moins.
Je doute fort que tous ces calculs soient aisés à obtenir, de plus, nous sommes totalement hors sujet une fois de plus...mea culpa.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
28 Jan 2019 12:44 #131310 par Ratatouille
Ratatouille a répondu au sujet : Dépérissement environnemental et apiculture

cdsjo écrit: Sans transhumance, c'est du miel qu'on importe et il faut faire un parallèle avec le CO2 du transport.


Pour le miel importé, parle pour toi! ;)

Emissions d'un gros porte container : 10 grammes de CO2 par km et par tonne transportée. (Au passage, si on compare ça avec un camion de transhumance qui consomme 20L/100km en portant 1 tonne de ruches, ça donne 20*2.5 = 50kg CO2/100km, soit 500g de CO2 par tonne et par km. 50 fois plus!!). Le trajet disons Chine - France fait environ 15.000km, par tonne de miel transportée ça fait 150kg de CO2.

Mon exemple de transhumance, c'était 250kg de CO2 pour la même production de miel, quasi 2 fois +.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
28 Jan 2019 13:58 - 28 Jan 2019 14:01 #131311 par JPCAPONY
JPCAPONY a répondu au sujet : Dépérissement environnemental et apiculture
Concors ton exemple est loin de me convaincre... Tes dix amis ont une force qui fait qu'ils trouveront facilement la solution: ils savent pourquoi ils paient.

Le problème de notre société c'est que l'argent commun part dans tous les sens et sans transparence.
Le système des primes à gogos, qui créent des effets d'aubaine, avec tous les gaspillages qui vont avec,
paralysent notre économie, la rende complexe et impossible à contrôler.
Pressurer tout le monde, riches (encore qu'ils sont les seuls à avoir les moyens d'échapper à cette pression), classes moyennes ( qui finit par travailler pour seulement survivre),
pauvres ( qui finissent par ne plus pouvoir vivre) , n'apporte rien.

Depuis longtemps, le politiques devraient réfléchir à mieux et moins dépenser, au lieu de penser à dépenser plus encore pour imprimer leur marque, et ce à tous les niveaux local comme national.
De cette gabegie résulte l'épuisement des ressources, de notre environnement...
Une saine gestion vaut pour tous les domaines! Voilà ce que j'en pense !
Dernière édition: 28 Jan 2019 14:01 par JPCAPONY.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: cerise11

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
28 Jan 2019 17:17 #131312 par ardecho
ardecho a répondu au sujet : Dépérissement environnemental et apiculture

Ratatouille écrit:

cdsjo écrit: Sans transhumance, c'est du miel qu'on importe et il faut faire un parallèle avec le CO2 du transport.


Pour le miel importé, parle pour toi! ;)

Emissions d'un gros porte container : 10 grammes de CO2 par km et par tonne transportée. (Au passage, si on compare ça avec un camion de transhumance qui consomme 20L/100km en portant 1 tonne de ruches, ça donne 20*2.5 = 50kg CO2/100km, soit 500g de CO2 par tonne et par km. 50 fois plus!!). Le trajet disons Chine - France fait environ 15.000km, par tonne de miel transportée ça fait 150kg de CO2.

Mon exemple de transhumance, c'était 250kg de CO2 pour la même production de miel, quasi 2 fois +.


dans vos calculs, vous oubliez que les apis qui ont produit le miel importé là-bas chez eux, ils ont aussi un bilan carbone pour leur activité apicole.
et là, en Europe de l'est, en Chine ou en Amérique latine, les camions, c'est du vieux modèle qui fume noir et qui consomme comme un tank !

la transhumance en France reste plus écolo que l'import c'est clair !
c'est aussi la possibilité de faire des miels qui sortent de l'ordinaire en essayant des nouveaux coins en fonction de la météo.
j'adore sortir un 1000 fleurs d'un nouveau coin à flore sauvage avec un gout qui ne ressemble à rien d'autre !
un des vrais petits bonheurs de l'apiculture :)

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • concors
  • Portrait de concors
  • Absent
  • Reine mature
  • Reine mature
  • Abeille noire,Buck DT,LG
Plus d'informations
28 Jan 2019 20:56 #131313 par concors
concors a répondu au sujet : Dépérissement environnemental et apiculture
Mon iveco c'est un 2009 et j'ai lad blue dessus. Il ne sent jamais mauvais et ne fume jamais.

Apiculture : Pierre jean-prost, Yves Le Conte, Karl Pfefferle, Hubert Guerriat

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • concors
  • Portrait de concors
  • Absent
  • Reine mature
  • Reine mature
  • Abeille noire,Buck DT,LG
Plus d'informations
28 Jan 2019 21:18 - 28 Jan 2019 21:20 #131314 par concors
concors a répondu au sujet : Dépérissement environnemental et apiculture
Pour ce qui est de l'apiculture. Il est évident que l'environnement vat encore profondément changer.
Comme toujours. Je dirais.
Avant il y avait des forêts tropicales aux poles et à l'équateur des océans.
C'est comme ça.
Rien empêche d'essayer de préserver la planète un minimum pour avoir une qualité de vie plus saine.
C'est tout con. Il faut recycler, donner à manger aux oiseaux l'hiver (et aux abeilles), rouler tranquillement en voiture même si rien empêche de passer la 6 certaines fois pour rouler à 100 kmh à 1500 tour minutes.
Cad que maintenant les boîte de vitesses sont étagèes pour rouler vite avec un régime moteur faible. Pourquoi ne pas en profiter. C'est l'évolution.
Il faut faire pour le mieux puis c'est tout. Mais culpabiliser d'avoir évolué. Non merci..
Se serrer la ceinture alors que d'autre s'en foutent complètement. Non merci aussi..
Nous n'avons plu qu'à attendre les gros dégâts écologiques qui seront par la même occasion économique pour que la communauté internationale evolue à son tour.
Mais sa n'arrivera pas.
La Russie attend avec impatience les forêts tropicales dans la toundra !!! C'ext plus vendeur !!! C'est meilleur pour le business !!
. Maintenant c'est la majorité qui vat l'emporter. Donc ont verra bien.

Apiculture : Pierre jean-prost, Yves Le Conte, Karl Pfefferle, Hubert Guerriat
Dernière édition: 28 Jan 2019 21:20 par concors.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
29 Jan 2019 08:03 #131315 par stf
stf a répondu au sujet : Dépérissement environnemental et apiculture
je crois que c'est bien le probleme "ne pas se faire chier" parce que les autres le ne font pas .

les economistes nous l'on dit pour par exemple la taxation dse flux financiers :"cela v a creer une distorsion par rapport aux marché". La fnsea la meme pour le glygly .ect.. avec en plus la fameuse concurrence....
ainsi rien ne bouge et aujourd'hui on se retrouve avec un taux de carbon d'il y a 200millons d'année et une biodiversité qui maigrie comme neige au soleil ....
et on se retrouve a filer du "sucre" et des protéines pour nos zaza, c'est vrai que c'est aussi du a nos pratiques mais aussi au deperissement...

alors oui je prefere me faire chier et tant pis pour ceux qui ne font rien
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: happy.bee

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • concors
  • Portrait de concors
  • Absent
  • Reine mature
  • Reine mature
  • Abeille noire,Buck DT,LG
Plus d'informations
02 Fév 2019 20:30 #131348 par concors
concors a répondu au sujet : Dépérissement environnemental et apiculture
Lol stf je crois que tu n'a pas bien pigé !! Il faut réduire tout par trois.
Utiliser 3 fois moins de peintures pour les ruches !
Trois fois moins de transhumance !
Trois fois moins de nourriture pour les ruches.
Trois fois moins de tout !
Je crains que tu soit loin du compte et que tu ne te fasse pas si chier que ça !!

Apiculture : Pierre jean-prost, Yves Le Conte, Karl Pfefferle, Hubert Guerriat

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • concors
  • Portrait de concors
  • Absent
  • Reine mature
  • Reine mature
  • Abeille noire,Buck DT,LG
Plus d'informations
02 Fév 2019 20:34 #131349 par concors
concors a répondu au sujet : Dépérissement environnemental et apiculture
Après oui ont peu faire pour le mieux
Mais arrêter de vivre faut pas deconner.
La décroissance vat faire qu'il y aura encore plus de canari dans la rue.
Ont est pas rendu.

Apiculture : Pierre jean-prost, Yves Le Conte, Karl Pfefferle, Hubert Guerriat

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
03 Fév 2019 13:39 #131360 par cdsjo
cdsjo a répondu au sujet : Dépérissement environnemental et apiculture
A Ratatouille
Nous ne sommes pas importateurs de miel, mais notre miel produit en France est consommé en France à 90%, 10 % environ sont exportés.
Le miel exporté occasionne encore un peu plus de co2 en fonction de sa destination.
Les lecteurs attentifs de ce forum comprendront que du miel importé, outre le co2 du transport, a lui aussi une empreinte carbone de production, qu'on ne calcule pas, comme si elle était de zéro, alors qu'elle est peut être encore plus importante que celle de miel produit en France.
Pour témoignage, il y a des pays, gros exportateurs de miel, où les déplacements se font en avion à l'intérieur du pays même, alors le déplacement de miel, ce serait sur un tapis volant sur des courants ascendants ou descendants sans co2.
Il faut des moyens financiers importants pour pouvoir calculer l'empreinte d'un pot de miel d'où qu'il vienne sauf à parler pour parler, peut être avec de bonnes intentions, mais sans aucune crédibilité.
Par contre le camion, c'est 13L au 100 maxi et non 20, et c'est dans la vraie vie, et c'est beaucoup trop j'en conviens.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
03 Fév 2019 14:32 - 03 Fév 2019 17:49 #131362 par stf
stf a répondu au sujet : Dépérissement environnemental et apiculture
un PL a 13l/100km ..?? tu es sur ..!?

je pense que l'on parle de la meme chose ..
Dernière édition: 03 Fév 2019 17:49 par stf.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
04 Fév 2019 09:27 #131372 par cdsjo
cdsjo a répondu au sujet : Dépérissement environnemental et apiculture
Bien sûr que non, mais ici c'est un 3T5 qui porte 40 caisses par voyage et c'est bien 13l
Si on veut tout calculer, autant prendre sa propre expérience pour être à peu près certain de ce qu'on avance ; il y a trois catégories de véhicules (en gros) qui transhument de façon intensive.
Dans quelles proportions les uns par rapport aux autres ? et quelle est la distance moyenne parcourue par chaque apiculteur ? rapportée à l'ensemble pour pouvoir dégager une moyenne ?
>C'est un véritable audit de la filière qu'il faudrait faire pour pouvoir déterminer quelles sont les conséquences de la production d'un pot de miel, et un vrai challenge pour celui qui s'y collerait tellement cette filière est opaque.
Mais je croyais avoir compris que ce sujet voulait traiter du dépérissement environnemental et de ses conséquences sur l'apiculture, si c'est le cas, est ce de cela dont nous parlons ?
Tiens, par exemple qui est ce qui peut nous décrire quelles sont, ont été, ou vont être vos actions personnelles (liées à l'apiculture) pour restaurer à votre niveau cet environnement.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
04 Fév 2019 11:17 #131373 par ardecho
ardecho a répondu au sujet : Dépérissement environnemental et apiculture
mes actions personelles à ce niveau sont très simples : planter le maximum de choses mellifères et pollinifère sur mon propre
terrain et sur certains des terrains que je loue pour mes ruches.
thym, romarin, arbousier, prunellier, pêche de vigne, lavande, laurier-tin, ciste, sorbier...
je récupère les fruits et graines, les rejets et je plante chaque automne et chaque printemps.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: cdsjo, melilot35

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
04 Fév 2019 13:12 - 04 Fév 2019 13:22 #131374 par happy.bee
happy.bee a répondu au sujet : Dépérissement environnemental et apiculture
En matière de dépérissement chaque région est très différente .
Croyez moi en nord Indre et Loire ,l'apiculteur n'est qu'un observateur ,il a vu les changements se faire doucement ,mais inlassablement.
Les haies ont disparues sur des milliers d'hectares, ainsi que ,les zones humides ,les marres et pour finir ,cette merveilleuse PAC a fait disparaitre les élevages et les prés .
Nous sommes tributaires du colza avec les Phyto qui vont avec .
Le broyage des accotements a été fatal a de nombreuses fleurs .
Les débroussaillages chimiques ont eu raison des lisières ou les ronces étaient reines
Les châtaigniers subissent le cynips et les excès de chaleur .
Alors que faire a l'échelle de l'apiculture ?
Perso quand je vous lis et que je ressent toutes les divergences ,je pense "nous sommes desunis et mal barres"
Dernière édition: 04 Fév 2019 13:22 par happy.bee.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: stf

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Temps de génération de la page : 0.213 secondes
Propulsé par Kunena