Imprimer

 

afghanistan 1

L´Apiculture en Afghanistan (2005)

Reza Shahrouzi

Le pays
L´Afghanistan est un état de l´Asie occidentale situé entre le Pakistan au sud, l´ Iran à l´ouest, le Turkménistan, l´Ouzbékistan et le Tadjikistan au nord et la Chine à l´est. Ce pays couvre 650.000 km2 pour une population de 20.000.000 habitants parlant le pachtoo ou le persan. Capitale : Kabul.

L´Afghanistan est très montagneux, surtout dans sa partie nord, avec notamment l´Hindu-Kuch et le paropamisus. Le climat est sec (moins de 250 mm de pluie par an). Il existe cependant quelques vallées telles que l´Amou-Daria au nord ou l'Hilmand au sud. Au pied des reliefs, relativement arrosés, se sont développées des cultures céréalières et un élevage nomade de moutons, l´une des principales ressources du pays qui a donné naissance a une industrie textile importante. Jusqu´en 1965, l´apiculture afghane était essentiellement de forme traditionnelle. Avec la contribution de la F.A.O., des colonies d´Apis mellifera ainsi que du matériel apicole ont été importés d´Europe, afin d´assurer le développement d´une apiculture moderne.

La race d´abeille et le genre Apis en Afghanistan
Les quatre espèces d´abeilles, les plus connues, Apis dorsata, Apis florea, Apis cerana et Apis mellifera, sont présentes en Afghanistan. Les trois premières y sont d´origine et se rencontrent à l´état sauvage, en plein air, dans les arbres ou dans les creux de rocher suivant le mode de nidification de chacune .Apis cerana fait essentiellement l´objet d´une apiculture paysanne, dans des ruchers sédentaires de ruches traditionnelles. Avec cette abeille, il n´est guère possible de faire plus 6 à 7 kg de miel par ruche et par année. Depuis les années 2000, l´exploitation de ruches a commencé à se développer. De nos jours, la plupart des apiculteurs professionnels construisent eux-mêmes leurs ruches à cadres, généralement de type Langstroth avec des cadres de 48,5 x 22 cm et peuplées avec Apis mellifera. Ces ruches sont aptes à produire entre 15 et 20 kg de miel chacune.

agri apiculture afghanistan 3

En Afghanistan, le prix du miel est extrêmement élevé. En effet, au détail, le miel se vend couramment entre 6 et 10 $ le kg .Une ruche peuplée se négocie entre 150 et 200 $, une ruche vide 50 $.

Les ruches
A défaut de recensement, il n´est guère possible de déterminer avec précision le nombre de ruches existant en Afghanistan. On estime simplement qu´il y en aurait environ 30.000 à 40.000. Celles-ci se trouvent concentrées dans les régions mellifères favorables à l´apiculture. Ailleurs il n´y a pas de ruche. Outre les ruches à cadres, construites et gérées par des apiculteurs professionnels, comme nous l´avons vu plus haut, les ruches traditionnelles paysannes sont réalisées en poterie, en argile, en tronc d´arbre ou en vannerie (branches de saules) suivant les matériaux à leur disposition.

Maladies et parasites des abeilles
Bien que les maladies, parasites ou ennemis des abeilles soient nombreuses, le pays ne dispose pas d´organisation sanitaire ni de laboratoire spécialisé permettant d´organiser une lutte efficace contre les maladies et parasites des abeilles. Les vétérinaires, quand à eux, sont pratiquement ignorants de l´apiculture. Au cours de mes investigations, j´ai pu cependant diagnostiquer les maladies suivantes :

Bien que la plupart des apiculteurs afghans affirment qu´il n´y a pas de Varroa destructor en Afghanistan  nous sommes d´un avis contraire, avis qui est partagé par la plupart des chercheurs qui ont étudié ce problème et qui sont depuis longtemps persuadés de sa présence. Par ailleurs, les colonies d´abeilles sont confrontées à divers ennemis tels que les parasites des rayons (Galleria mellonela L. (grande teigne), ou Achroea grisella Fab. (petite teigne), la mite des étoffes, des acariens du pollen (Tyroglyphus, Glyciphagus) ou encore des guêpes, des triongulins, des fournis, des araignées, diverses espèces de diptères ou de coléoptères, des oiseaux, des rongeurs (souris ou rats) qui contribuent tous, plus ou moins, à réduire le rendement et donc la rentabilité du cheptel apicole du pays.

Technologie apicole
En Afghanistan, les techniques utilisées en apiculture restent plutôt traditionnelles. Il existe cependant des apiculteurs qui ont su se moderniser, notamment au niveau des ruches mais il y a par ailleurs très peu de progrès. Si des apiculteurs afghans possèdent des ruches à cadres, ils ne savent pas, la plupart du temps, les exploiter correctement. La technologie du miel est pratiquement inexistante. De ce fait, les apiculteurs produisent un miel de mauvaise qualité. Sa présentation commerciale est défectueuse car l´apiculteur manque la plupart du temps de matériel moderne dans sa miellerie. La qualité du cheptel laisse également beaucoup à désirer car rien de valable n´est fait dans le domaine de la sélection et de lélevage des reines.

agri apiculture afghanistan 4

Conclusion
Depuis
 plus de deux décennies, les afghans vivent dans un état de guerre permanent. Pour des raisons d´ordre politique, ce peuple demeure sous-développé et les paysans, faute d´être en mesure de développer leurs activités traditionnelles, se réfugient dans la culture de l´opium. Il serait donc nécessaire que ce pays soit aider pour lui permettre de s´en sortir.

Le développement et la modernisation de l´apiculture pourraient contribuer à l´apport économique dont les afghans ont tant besoin. Au cours de mes visites dans ce pays, j´ai pu constater l´existence d´un très grand potentiel économique en matière d´apiculture. Par l´application d´un plan rationnel de développement étalé sur cinq ans, on pourrait obtenir facilement la création d´emplois pour au moins 10.000 personnes avec 1.000.000 ruches à mettre en place. Ceci serait facile à réaliser si l´on tient compte du climat et de l´énorme potentiel apicole de ce pays. Malheureusement, l´ apiculture est une science qui est actuellement complètement négligée. Il manque des ouvrages et des formations organisées sur le sujet. Les apiculteurs afghans sont encore totalement ignorants des méthodes apicoles de production intensive !

Dans un pays où l'arboriculture fruitière occupe une place importante, il serait indispensable d'enseigner et de développer tout ce qui touche à la pollinisation des vergers pour en accroître et en améliorer les rendements. Ceci est vraiment fondamental pour ce pays.

Reza Shahrouzi
P.O.Box 34185-451
Qazvin - Iran
Tél. : +98 281 33 38 00 3
Fax : +98 281 22 27 14 4

Bibliographie

Ce site utilise les cookies pour faciliter la navigation. Aucun traçage à but commercial :-)