Imprimer

Incubateur de cellules ou couveuse
par Gilles Fert
Auteur de « L’élevage des reines » aux Editions Rustica

avec l'aimable autorisation de la revue
Abeilles et Fleurs

Que faire de toutes ces cellules royales rencontrées en bordure de couvain ? Cinq ou six jours après un essaimage naturel, votre ruche aura élevé une dizaine de cellules royales, et parfois plus. Il en va de même pour les essaims artificiels : après la division d’une colonie, la partie orpheline élève naturellement des cellules royales. S’il s’agit d’une colonie dont la douceur des abeilles et la production de miel sont satisfaisantes, pourquoi ne pas les conserver ? Vous pourrez ensuite les introduire dans de nouveaux essaims, ou bien les faire naître en couveuse artificielle pour obtenir des reines vierges. Rien de plus simple que de maintenir des cellules royales quelques jours dans une ambiance climatisée, le temps de préparer de nouveaux essaims artificiels. Vous pouvez très facilement vous fabriquer une couveuse à partir de matériaux de récupération ou adapter du matériel existant.

Etape n°1

Les cellules royales se trouvent généralement en bordure de couvain.

Attendez bien qu’elles soient operculées et découpez-les soigneusement à l’aide d’une lame bien effilée sans en déformer la cire.

Contrairement à un élevage de cellules royales issues d’un transfert de larves (par greffage ou « picking »), on ne connaît pas ici précisément l’âge des futures reines.

Il vous faudra donc les manipuler avec délicatesse !

incubateur couveuse 1

Etape n°2

Une simple petite armoire climatisée, comme un vieux réfrigérateur de caravane, fait très bien l’affaire.

Une petite résistance électrique ou deux ampoules de 40 W sont placées dans la partie inférieure.

Un récipient rempli d’eau, posé sur cette source de chaleur, assure par évaporation l’humidité nécessaire.

Un thermostat sensible (+/– 0,5 °C) régule la chaleur à la température désirée.

Pour une couveuse de grand volume, pensez à installer une ventilation (Ed Rustica, « Elevage des reines » ).

Etape n°3

Certains collègues utilisent tout simplement une petite couveuse à œufs de poules.

Elle permet de conserver les cellules royales ou les reines vierges à un coût réduit.

On en trouve à partir de 60 e. Pensez à bien remplir le réservoir d’eau permettant une humidité ambiante indispensable.

Etape n°4

Tout comme pour les autres modèles de couveuses, la température doit y être constante : 34 °C pour des cellules royales, et 27 °C pour des reines vierges.L’humidité doit être de 75 %.

De cette façon, on maintient les conditions ambiantes du nid à couvain de la colonie.

N’oubliez pas de nourrir vos reines vierges, car leur croissance n’est pas terminée à la naissance.

Les reines naissent au 16e jour à partir de la ponte.

Attention, il sera plus difficile de faire accepter ces reines vierges dans les essaims que pour des cellules royales.

Etape n°5

 Le transport de cellules royales dites « mûres », la veille de la naissance de la reine vierge, ne pose pas de problèmes particuliers.

Plus tôt, l’opération est plus délicate : on considère que les cellules royales sont particulièrement fragiles entre le 10e et 15e jour de leur développement, pendant le stade nymphal.

On déplace donc facilement des cellules issues de greffage le 10e jour après le transfert de larves, mais il reste risqué de transporter des cellules naturelles (non datées) en développement.

Pour une bonne protection de vos cellules pendant leur transport, on trouve actuellement dans le commerce une mini-glacière réversible (de – 4 °C à + 60 °C) qui se branche sur l’allume-cigare du véhicule.


Astuce
Pour les couveuses d’un volume important, vous pouvez installer une petite ventilation récupérée à partir d’un ordinateur de réforme.

Le saviez-vous ?
Les reines vierges doivent impérativement s’alimenter dès la naissance. Un petit abreuvoir est prévu à cet effet au fond de la cagette cylindrique où vous déposerez une goutte de miel liquide.

Précautions
Pensez à désinfecter régulièrement votre couveuse avec une solution chlorée afin d’éliminer tout risque de développement de bactéries ou de champignons.

Conseil
Vous conserverez vos reines vierges 6 jours au maximum. Au-delà, elles ont impérativement besoin d’être au sein d’une colonie pour se préparer à faire leur vol de fécondation.

Pour en savoir plus
Taber Steeve – Breeding super bees, Root Co Edition, 1987, pages 9-11.
Ruttner F. – Queen rearing, Apimondia Edition, p. 264-266.

Gilles Fert
Auteur de « L’élevage des reines » aux Editions Rustica

Ce site utilise les cookies pour faciliter la navigation. Aucun traçage à but commercial :-)