Imprimer

 

 

Le Nouveau protocole de traitement aux huiles essentielles
Par Ludovic Labeste
Diplômé de sciences pharmaceutiques, toxicologiques et environnementales

Je vous communique le nouveau protocole concernant le traitement aux huiles essentielles de printemps et fin d'été et d'hiver, qui permettent de garder des abeilles plus résistantes aux maladies; ces nouveaux protocoles font suite à l'article publié au 12 novembre 2008 sur Apiservices et suites aux différentes questions qui m'ont été posées cette année.

1 – Nouveau protocole de traitement aux huiles essentielles
A - Quelques conditions à respecter pour que l'efficacité des huiles essentielles soit optimale et pour une meilleure tolérance vis à vis des abeilles

B - Le nouveau mélange d'huiles essentielles à utiliser pour l'hiver et mode d'emploi

C - Plus de précision concernant le mélange de printemps et de fin d'été et nouvelle condition d'utilisation

On peut très bien utiliser l'huile essentielle d'Eucalyptus radiata (que j'ai déjà testé) mais elle est un peu plus chère. Les nouvelles doses sont les suivantes :

D - concernant le risque d'aromatisation du miel avec les huiles essentielles
Il faut savoir que si le délai entre le dernier traitement et la pause des hausses n'est pas respectée, soit une semaine de délai, il y a un risque d'aromatisation du miel; pour garantir l'absence de changement de goût du miel avec les huiles essentielles pour certains modèles de ruche, il est préférable de faire les traitements entre mi mars et début avril, les abeilles remplissent peu en miel et dépensent les premières réserves de nectar au couvain de printemps, donc peu de risque d'aromatisation du miel récolté à partir de fin avril ou début mai.

2 – Nouveau nourrissement vitaminé de printemps et de fin d’été
Ce nourrissement consiste à maintenir la qualité de la nourriture prise par nos abeilles; les vitamines sont indispensables à l'intégrité vitale de tous les êtres vivants; elles ont démontrés chez les mammifères une meilleure vitalité et une prolongation de survie; ceci est également valable aux insectes telles que l'abeille. Notre environnement est soumis à un déséquilibre de croissance chez les végétaux essentiellement du à la présence de pesticides (herbicides, fongicides, insecticides) qui ralentissement quantitativement et qualitativement la pousse des végétaux, et qui se répercutent par une insuffisance en vitamines et peu être en oligoélément dans le pollen et le nectar indispensable dans la nourriture de l'abeille; ce qui explique ensuite les conséquences néfastes sur l'abeille qui devient faible et fragile aux maladies et aux pesticides.

Juste avant les premières périodes de miellées, vers le 15 mars, j'ai commencé cet année à nourrir mes 4 ruches productives avec un sirop vitaminé à base de sucre de canne bio mélangé avec un peu de miel liquide (50% de ration sucré environ) (miel congelé au préalable pour éviter qu'il vieillisse et cristallise, et décongelé juste avant le nourrissement).

Ce nourrissement consistait a introduire dans 0.75 litre de sirop, deux gouttes de vitamines de la solution total vitaminol (code CIP pharmacie 7807875), et ce volume était distribué pour une ruche une fois par semaine; il ne faut pas dépasser deux gouttes de vitamines total vitaminol par semaine et par ruche, sinon risque d'agressivité de la ruche au delà des doses préconisées surtout en mars et avril. En revanche, entre chaque dose hebdomadaire de vitamine, le volume de sirop ingéré par la ruche est variable; généralement, en mars, chaque ruche qui m'appartient prend 0.5 litre par jour pendant au moins 15 jours, puis ensuite 0.75 litre par jour pendant les 10 jours restants; le sirop préparé peut très bien rester au frigo pendant une bonne semaine.

Les vitamines sont très stables au frigo, de même pour le sirop vitaminé, mais surtout à l'abri de la lumière car les vitamines sont instables à la lumière.

Encore pour cet année, la visite du 20 avril pour les reines de 1 an a permis d'avoir des surfaces de couvain sur 7 cadres avant de poser les hausses, et de 4 à 5 cadres de couvain pour des reines de 3 ans; les traitements aux huiles essentielles ont commencés vers le 20 mars et terminés vers le 5 avril; les hausses ont été posées pour les premières ruches vers le 25 avril avec des reines de 1 an, et pour les deux dernières ruches vers le 10 mai avec des reines de 3 ans; les reines de 3 ans ont été remplacés pour la première vers le 20 avril et pour la deuxième vers le 20 mai. Les nourrissements vitaminés ont été suspendu une semaine avant la pose des hausses pour les reines de 1 an, et celle de 3 ans en même temps, soit vers le 17 avril; au total, chaque ruche a reçu au total 5 doses de vitamines, une dose le 15 mars, une autre le 22 mars puis le 29 mars, puis le 5 avril, puis le 12 avril.

Trois nouveau essaims récupérés vers mi mai ont commencé à être nourris aux vitamines un mois après leur installation et ont reçu 2 doses de vitamines; 2 mois après leur installation, une visite à eu lieu vers le 20 juillet et a montré la présence de 5 cadres de couvain bien compactés avec des bonnes surfaces (75 %) sur 3 cadres, et des surfaces à 35 % sur les deux derniers cadres, dont une ruche sur les trois qui avait 6 cadres de couvain, 2 cadres presque entiers en couvain, 2 autres à 65 %, et deux autres à 35 %.

Actuellement au 5 septembre, les 4 ruches de production et les 3 ruches d'élevage sont toujours dynamiques et assez actives, le nourrissement vitaminé a repris dès la dernière récolte du 1er août, à partir du 4 août 2009. Elles ont déjà reçu une dose de vitamines le 4 août, le 11 août, le 25 août, le 1er septembre, puis le 6 septembre exceptionnellement. Le nourrissement au sirop continuera jusqu'au 20 septembre, sachant qu'elles n'ont pas été nourries du 14 au 24 août 2009. En revanche pour les ruches d'élevage qui n'ont pas fais de production, le nourrissement s'arrête au 10 septembre.

3 – Résultats de production avec le nouveau traitement et le nourrissent vitaminé
La production a commencé vers le 25 avril et s'est terminé au 1er août 2009, les résultats sont les suivants :

Ludovic Labeste
Email : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. 

Ce site utilise les cookies pour faciliter la navigation. Aucun traçage à but commercial :-)