Imprimer

Le pas à pas : surveillance d’hiver (2008)
Jean-Maurice Cantin

surveillance 7

avec l'aimable autorisation de la revue

Abeilles et Fleurs

Introduction
L'hiver, même si les abeilles ont une activité réduite, la surveillance effectuée au rucher par l’apiculteur doit être soutenue. Passer régulièrement pour un coup d’œil permet de remédier à de petits inconvénients qui peuvent devenir catastrophiques pour la colonie si une solution n’arrive pas à temps. Si vous possédez plusieurs ruchers, organisez des tournées qui économiseront les kilomètres parcourus.

Etape 1
Le vent a décoiffé une ruche.

La pluie rentre à l’intérieur par le trou nourrisseur.

Le toit est rempli d’eau.

Etape 2
Quelques solutions existent pour prévenir les effets de la tempête.

Etape 3
Des déchets abondants à l’entrée de la ruche; des rongeurs se sont peut-être installés à l’intérieur de la ruche.

Etape 4
La pose d’une portière,d’un réducteur d’entrée sur un plateau réversible qui n’a pas été retourné à l’automne peuvent résoudre le problème.

Mais attention à ne pas renfermer les rongeurs dans la ruche, le remède serait pire que le mal…

Etape 5
Si la quantité de nourriture en réserve vous semble insuffisante, du candi posé sur ou à proximité du trou nourrisseur pourra compléter les provisions.

Etape 6
Si vos couvre-cadres n’ont pas de trou nourrisseur, le candi peut être disposé directement sur les cadres.

Mais attention au refroidissement de la colonie.

Soyez rapide et ne vous laissez pas surprendre par l’épaisseur du pain de candi qui peut gêner la fermeture de la ruche

.


Ce site utilise les cookies pour faciliter la navigation. Aucun traçage à but commercial :-)