Imprimer

De l'introduction de reine - Définition d'une introduction de reine
Jacques Sénéchal

L'introduction d'une reine est, je pense, l'opération la plus délicate à réussir en apiculture. Les techniques d'introduction décrites dans les ouvrages apicoles sont très nombreuses et leur diversité témoigne de la difficulté de cette opération. C'est pourquoi nous traiterons ce sujet en trois parties :

L'introduction d'une reine est utilisée par l'apiculteur pour atteindre un objectif et elle a un début et une fin.

La première question, essentielle, est :

Pourquoi fait-on une introduction de reine ?
Une colonie d'abeilles est constituée d'individus mâles et femelles (en saison, cela s'entend) qui sont les fils et les filles d'un seul être, la reine. La reine détient tout le bagage génétique de la colonie dans son corps ; ce bagage génétique se décompose en deux parties, celle qui est propre à la reine par ses ovaires qui produisent les ovules et une deuxième partie qu'elle stocke dans sa spermathèque qui contient le sperme des mâles avec lesquels elle s'est accouplée. La reine lors de sa ponte va utiliser ses ovaires et sa spermathèque pour engendrer toute la population de la colonie ; elle transmet les caractéristiques de la colonie. C'est la reine, de par ses ovaires et sa spermathèque, qui donne à la ruche son instinct d'amassage (productivité), son hygiène (résistance aux maladies), sa douceur, son bon hivernage…

Changer de reine, c'est changer l'origine génétique des individus qui constituent la colonie. La colonie avec la reine à changer peut être représentée par la figure n° 1.

introduction reine 1

La colonie avec la nouvelle reine que l'on a introduite une fois que toute la population a été renouvelée peut être représentée par la figure n° 2.

Comme nous pouvons le remarquer sur ces deux figures, le changement de reine a permis de changer complètement la colonie ; c'est l'intérêt de l'introduction d'une reine. La deuxième question qui vient à l'esprit est :

Qu'est-ce qu'une introduction de reine ?
Est-ce juste le fait de lâcher une reine dans une colonie ou bien est-ce une opération qui a un début et une fin ?
L'introduction d'une reine, c'est le passage de la figure n° 1 à la figure n° 2 ; la colonie de la figure n° 1 ne satisfait pas l'apiculteur qui par l'introduction d'une reine va obtenir en figure n° 2, une colonie qui le satisfait. La figure n° 3 représente une introduction de reine de son début (figure n° 1) à la fin (figure n° 2).

Le lâcher n'est donc qu'une étape de l'introduction, étape nécessaire pour atteindre le résultat final (figure n° 2).

Définir une introduction de reine, c'est définir le début et la fin de l'introduction. Une introduction de reine a une durée dans le temps qui se situe entre ce début et cette fin de l'introduction. Cette durée varie en fonction du renouvellement plus ou moins rapide de la population ; la durée sera plus courte en début et milieu de saison apicole et plus longue en fin de saison.

Quand débute l'introduction d'une reine ?
La réponse n'est pas unique mais double.

Lors d'une introduction de reine, deux entités se trouvent l'une en face de l'autre : la colonie dans laquelle on introduit la reine d'une part et la reine à introduire d'autre part (figure n° 4).

Une introduction de reine, c'est mettre ces deux entités en présence l'une de l'autre (les " mélanger " ensemble) et faire en sorte que ce " mélange " fonctionne pour arriver à la fin de l'introduction (figure n° 2). Pour la colonie dans laquelle on introduit la reine, le début de l'introduction commence lors de l'orphelinage de celle-ci. Par contre pour la reine à introduire, le début de l'introduction commence au moment où cette dernière est sortie de sa colonie d'origine pour être mise en cagette d'expédition, le départ de la reine de chez le producteur de reines. La fin de l'introduction, c'est lorsque toute la population a été renouvelée par la reine " introduite " (figure n° 2). Les étapes intermédiaires de la figure n° 1 à la figure n° 2 sont nombreuses et peuvent être schématisées ainsi :

1. Suppression de la reine d'origine :

2. Lâcher de la nouvelle reine :

3. Naissance des premières filles de la nouvelle reine :

4. Prédominance (en nombre) des enfants de la nouvelle reine :

5. Fin de l'introduction :

Une introduction de reine peut se présenter comme ci-contre dans la figure n° 5.

La figure n° 5 regroupe les différentes figures déjà vues précédemment avec le passage de l'une à l'autre qui correspond au déroulement chronologique d'une introduction. Les figures n° 1 et n° 2 représentent des colonies en équilibre ; j'appelle une colonie en équilibre une colonie composée de femelles et de mâles ayant tous la même mère : la reine (incluse dans la colonie). Une introduction de reine commence par le choix d'une colonie en équilibre (figure n° 1) puis se suivent des étapes où la colonie est en déséquilibre (figures 1a à 1d) et finit par une colonie en équilibre (figure n° 2).

Quand une introduction de reine est-elle réussie ?
Une introduction de reine est réussie quand l'apiculteur se retrouve face à une colonie en équilibre (figure n° 2) et avec la reine qu'il a lâchée dans la colonie. C'est pourquoi une introduction d'une reine tardive (à partir de juillet) ne sera terminée que le printemps suivant. En effet dès mi-juillet, naissent des ouvrières qui passeront l'hiver.
Jacques Sénéchal

Ce site utilise les cookies pour faciliter la navigation. Aucun traçage à but commercial :-)