Imprimer

Le pas à pas : de l’utilité du cadre mobile (2006)
Jean-Maurice Cantin

avec l'aimable autorisation de la revue
Abeilles et Fleurs

L’invention du cadre mobile a facilité l’extraction du miel par la force centrifuge.La première utilisation de la mobilité des cadres est l’observation du nid à couvain qui devient alors plus facile. Dans notre pratique apicole, les observations du nid à couvain sont réalisées au cours de deux visites annuelles. L’une à l’automne, l’autre au printemps. Des visites supplémentaires peuvent avoir lieu quand un problème se présente. Le temps qui y est consacré n’est pas perdu car vous pouvez agir avant que la colonie ne soit une non-valeur économique, avant son pillage par d’autres colonies ou avant une attaque de fausse teigne lors de son déclin.

Etape 1
Après toutes les précautions d’usage, vous ouvrez votre ruche. Un cadre est retiré. Le plus souvent, c’est un cadre de « rive ». Il se trouve contre le bois de la ruche, soit du côté droit, soit du côté gauche. C’est généralement un cadre de miel qui ne contient pas de couvain que vous risqueriez de refroidir. Vous le disposez de manière à éviter d’écraser des abeilles. Vous ne le déposez pas directement sur le sol : de la terre ou des brins d’herbes pourraient adhérer à la cire ou à la propolis.

Etape 2
Vous sortez les cadres les uns après les autres. Pour observer les œufs et les larves du couvain ouvert, vous vous placez le dos au soleil. La lumière pénètre jusqu’au fond des alvéoles.

Etape 3
Les œufs et les larves vous indiquent la présence de la reine, et l’étendue de la ponte sa vitalité.

Etape 4
Un couvain en mosaïque vous indique d’éventuels problèmes. Une recherche de symptômes de maladies du couvain devient systématique. En cas de doutes, vous pouvez vous faire aider par un apiculteur plus expérimenté ou par un spécialiste apicole. Souvent, des analyses sont nécessaires pour confirmer ce que les symptômes laissent supposer.

Etape 5
Test de viscosité de la larve dans une suspicion de loque américaine. Détruire la colonie ou faire un transvasement s’impose.

Etape 6
Larve momifiée par un champignon (mycose). Il faut prévoir le changement de la reine.

Etape 7
Un couvain operculé compact vous indique un développement normal de la colonie. Vous pouvez refermer votre ruche : tout va bien.

A faire
Si les conditions sont bonnes (température, miellée) :Vous pouvez procéder au remplacement de deux vieux cadres par des cadres de cire gaufrée.Au nettoyage et désinfection des planchers. 

Cette prophylaxie lutte contre les maladies du couvain.

A ne pas faire
Ouvrir les ruches en dessous de 15 °C et sortir tous les cadres en dehors de la ruche.
Explication : dans le nid à couvain, la température est maintenue à 35 °C par les abeilles. Le choc thermique tue le couvain (couvain refroidi). 

Information complémentaire
La visite du nid à couvain vous donne une image « instantanée » de la colonie.
De cette image, vous déduisez le passé de la colonie (hivernage et résultat de la mise en hivernage), l’état de la colonie, les possibilités à venir de la colonie (récoltes, essaimage, élevage, hivernage), les actions à mener pour améliorer ou maintenir ces possibilités (nourrissement, changement de reine, prophylaxie).

 Le pas à pas : de l’uti... %0D%0ALien : https://www.apiservices.biz/fr/articles/classes-par-popularite/1308-le-pas-a-pas-de-l-utilite-du-cadre-mobile-2006 " title="Recommend this page" >

Ce site utilise les cookies pour faciliter la navigation. Aucun traçage à but commercial :-)