Imprimer

 

SNA
Avec l'aimable autorisation de la revue du SNA - Abonnez-vous à l'Abeille de France

Les abeilles, sentinelles de l'environnement ?
A. Becker
(Editorial de la revue l'Abeille de France du mois de Juin 1999)

La surveillance écologique de l'environnement urbain et industriel fait appel à des techniques de plus en plus complexes et coûteuses.

Une technique de surveillance originale, bon marché et très prometteuse est l'étude menée dans la vallée industrielle de la FENSCH en Moselle. Elle concerne l'analyse des produits de la ruche récoltés par l'abeille dans son biotope, associée à une étude comportementale. Quel meilleur robot spécialisé, prolifique, fiable, biodégradable et d'un coût dérisoire peut-on imaginer pour remplir la tâche fastidieuse et éternellement répétitive de collecte systématique d'une aussi grande surface ? Les produits récoltés, pollens, nectars, propolis (résines) ont chacun des intérêts spécifiques dans la surveillance de l'environnement.

Les pollens sont des marqueurs de la flore mellifère et anémophile. La réalisation de cartes botaniques est possible et nécessaire. La variabilité dans le temps des spectres polliniques renseigne finement sur la transformation de la typologie florale locale étudiée et permet d'anticiper les atteintes sévères de l'environnement. Cette technique détecte à un stade infra clinique les anomalies de l'écosystème végétal, c'est-à-dire dès avant l'irréversibilité des atteintes par des polluants chroniques d'origine industrielle ou urbaine.

Les pollens sont de par leur structure physico-chimique des adsorbeurs (et non pas des absorbeurs) de polluants soit hydrophiles ou lipophiles. Les pollens portent aussi des informations génétiques (surveillance des plantes transgéniques).

Les miels sont des solutions de sucres complexes issus du nectar transformés par les organes digestifs de l'abeille. Le miel garde la trace infinitésimale des produits en particulier phytosanitaires rencontrés par l'abeille lors du butinage.

La propolis, mélange de résines arboricoles et autres est une remarquable mémoire des pollens anémophiles mais aussi des résidus minéraux industriels, territoriaux et autres, charriés par les mouvements de l'atmosphère. La cire est un support organique remarquable des parfums, odeurs, produits liposolubles etc. Ainsi sont étudiés du sol jusqu'à 30 m d'altitude, tous les étages de la flore.

Cette technique, grâce aux moyens de laboratoire détecte la présence des polluants les plus variés : minéraux, métaux lourds, produits chimiques, organiques, cryptogamiques, microbiens, etc..

Si les escargots sont déjà utilisés dans des études sur la pollution des couches superficielles des sols, l'abeille est une recrue de choix.

La ruche est un organisme vivant complexe et organisé très sensible à de nombreux polluants chimiques à des doses extraordinairement faibles parfois 2 à 3 ppm (partie par million) comme dans les insecticides systémiques. L'observation quantifiée par des moyens simples et automatisés permet de détecter les troubles comportementaux que les méthodes classiques ne suspectent même pas.

L'ensemble des résultats déjà obtenus par cette approche originale dans la vallée de la Fensch justifie son extension. Après le département de la Moselle, elle est en cours de réalisation dans toute la Région Lorraine. La bonne volonté d'apiculteurs, petits producteurs acteurs de cette étude, confirme plus que jamais leur nécessité et l'importance écologique d'une apiculture de proximité bien répartie sur l'ensemble du territoire. L'apiculture de proximité a des effets bénéfiques majeurs sur la pollinisation de la flore et l'amélioration des rendements agricoles. Elle doit être encouragée car sa disparition entraînera à court terme un désastre écologique redoutable. L'abeille, sentinelle écologique efficace ?

La validité de cette technique et son intérêt pour la surveillance de l'environnement sont indéniables. La facilité de mise en œuvre de cette méthode, son faible coût et sa sensibilité sont des atouts majeurs. Des études complémentaires, avant son extension, restent indispensables.
A. Becker

Ce site utilise les cookies pour faciliter la navigation. Aucun traçage à but commercial :-)