Imprimer

 

 

reine

Le bêtisier de l'introduction de reines (2002)
Par Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. - Apiselect

Pourquoi allez-vous tuer votre reine ?
Certes, ce n'est pas ce que nous désirons., mais au cours de ces longues années de pratique, lors d'entretiens, de rencontres, d'appels téléphoniques ou par correspondance avec des apiculteurs de tous horizons, nous nous sommes aperçus d'une grande méconnaissance.

Ces techniques de réception et d'introduction de reines relèvent parfois d'une telle méconnaissance farfelue ....De plus elles ont la peau dure pour être colportées soigneusement d'apiculteurs soucieux de bien faire à plus néophytes qu'eux mêmes.

L'énumération des propos qui vont suivre ont été répétés par différentes personnes. Elles sont très synthétisées mais certaines personnes néanmoins peuvent se reconnaître.

Source d'échecs
A la réception d'une reine en cage d'introduction :

Il faut :

Et surtout ne pas :

Garder à l'esprit comment c'est l'intérieur d'une ruche !

A l'introduction d'une reine en cage
Pour beaucoup d'apiculteurs, cette manipulation qui consiste à introduire une reine est une contrainte car elle relève parfois d'une trop forte agressivité des abeilles, de la difficulté technique de soulever des cadres qui paraissent être là depuis la création de la ruche, de trop longs temps de recherche, et même de reconnaître et de saisir la reine dans ce fameux corps de ruche trop souvent, si peu visité.

" La jeune reine (dite vigoureuse) tuera bien la vieille reine " : technique la plus souvent entendue et malheureusement pratiquée avec toutes sortes de variantes. Le résultat est souvent le même qu'au départ car la ruche gardera sa vieille reine dans le meilleur des cas. Quelques temps après la vieille reine peut mourir ou essaimer et ainsi redonner la vigueur à la ruche par cette nouvelle jeune reine.

L'apiculteur croit sa ruche orpheline :

De même : 

Dès lors qu'il y a amorce de cellules royales, l'acceptation est toujours plus périlleuse.

Quand aux introductions directes ….

... n'ont que trop peu de chance de réussite.

Introduction dans les " normes " selon certains, qui cherchent encore où est l'erreur ! ...

... mais, cela ne marche pas.

Cherchez l'erreur : 

Ces apports que vous doit tout éleveur n'ont d'intérêt précis que de faciliter le repérage de la reine, de vous indiquez quand vous cherchez cette reine que c'est bien celle que vous avez introduite. Le clipage permet une certaine limitation de l'envol du premier essaim et tout cela n'altère en rien, bien au contraire la qualité des reines.

En conclusion
Le changement des reines est pour la ruche l'équivalent du changement du cerveau pour un corps; pour une société , de l'unité gouvernementale, la reine. Donc changer de reine c'est changer de tête, c'est changer des habitudes, c'est adopter parfois un nouveau langage, un nouveau comportement et bien d'autres choses encore. Aussi pourquoi n'y aurait il pas dans de rares cas de refus ou d'acceptation ?

Je suggère afin d'écarter au mieux les rejets, c'est de nous plier à l'imaginaire d'être une abeille ...

A ce moment là, si vous avez compris ce propos, vous aborderez un changement fondamental dans votre vie et celle d'apiculteur.

APISELECT
STATION APICOLE
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Le Marais Salé
85350 Ile d'Yeu