Imprimer

 

Par Gilles Ratia

agressivite abeilles

Quelques recommandations
Pour les premières visites de ruches de la part d'un débutant, toujours se faire accompagner d'une personne expérimentée qui sera capable de juger le seuil d'agitation d'abeilles à ne pas dépasser :

 Avertissement sur les réactions aux piqûres d'abeille

Réactions normales :

Les personnes ayant une ou plusieurs des réactions ci-dessous doivent subir, à l'hôpital, un programme de désensibilisation.

Réaction d'hypersensibilité

Réactions sévères (choc anaphylactique)

Le dernier cas est très rare, néanmoins pour le prévenir, voici les mesures d'urgence

Gilles Ratia

PS : chaque année, en France, environ quinze personnes succombent des suites de piqûres d’hyménoptères – abeilles, guêpes ou frelons. En quinze ans (2000-2015), ce sont pas moins de 237 décès liés à ces insectes qui ont été recensés.

Nombre de décès en France en fonction du genre entre 2000 et 2015
nombre deces piqures abeilles

Les hommes représentent à eux seuls 76 % des cas de décès en lien avec les hyménoptères. La raison est peut-être davantage sociologique que biologique. Les hommes semblent tout simplement plus exposés au risque, de par leur plus forte représentation dans certains corps de métiers (pompiers, apiculteurs…).

Autre indicateur sur le profil des victimes : l’âge. La grande majorité d’entre elles – 212 décès sur un total de 237 – ont plus de 45 ans. Ce facteur peut s’expliquer par les antécédents médicaux et les problèmes de santé qui augmentent inexorablement avec les années. « Lors d’une réaction allergique grave, vous pouvez avoir une baisse de tension importante. Si la victime a déjà des problèmes cardiaques comme une artère coronaire un peu bouchée, une tension qui chute brutalement à 6 pourrait être fatale », explique le docteur Stéphane Guez, responsable de l’unité des maladies allergiques du CHU de Bordeaux.