Imprimer

Le pas à pas : capturer un essaim (2006)
Jean-Maurice Cantin

avec l'aimable autorisation de la revue
Abeilles et Fleurs

Lors de sa sortie, un essaim va rarement directement vers le lieu définitif d’installation repéré par les ouvrières. Il se pose sur un point d’accrochage temporaire.

Pour retarder le nouveau départ, vous l’aspergez avec de l’eau pour le refroidir et attendez le soir. Souvent placé dans les haies entourant le rucher, la capture en est aisée mais plus ou moins sportive suivant la hauteur... et le poids. 

Etape 1
Après toutes les précautions d’usage, vous ouvrez votre ruche. Un cadre est retiré. Le plus souvent, c’est un cadre de « rive ». Il se trouve contre le bois de la ruche, soit du côté droit, soit du côté gauche. C’est généralement un cadre de miel qui ne contient pas de couvain que vous risqueriez de refroidir. Vous le disposez de manière à éviter d’écraser des abeilles. Vous ne le déposez pas directement sur le sol : de la terre ou des brins d’herbes pourraient adhérer à la cire ou à la propolis.

Etape 2
Vous sortez les cadres les uns après les autres. Pour observer les œufs et les larves du couvain ouvert, vous vous placez le dos au soleil. La lumière pénètre jusqu’au fond des alvéoles.

Etape 3
Les œufs et les larves vous indiquent la présence de la reine, et l’étendue de la ponte sa vitalité.

Etape 4
Un couvain en mosaïque vous indique d’éventuels problèmes. Une recherche de symptômes de maladies du couvain devient systématique. En cas de doutes, vous pouvez vous faire aider par un apiculteur plus expérimenté ou par un spécialiste apicole. Souvent, des analyses sont nécessaires pour confirmer ce que les symptômes laissent supposer.

Etape 5
Test de viscosité de la larve dans une suspicion de loque américaine. Détruire la colonie ou faire un transvasement s’impose.

Etape 6
Larve momifiée par un champignon (mycose). Il faut prévoir le changement de la reine.

A faire
Employer une ruche ou une ruchette propre et désinfectée avec des cadres sur cire gaufrée.Utilisez peu de fumée, et s’il fait très chaud vaporisez de l’eau sur l’essaim :Votre essaim est sur un point d’accrochage temporaire et a des velléités d’envol, l’eau en s’évaporant le refroidit. 

A ne pas faire
Favoriser la désertion :

  • En mettant des cadres de miel dans la ruche ou la ruchette :
  • ne manquant pas de provisions, vos abeilles sont prêtes à repartir le lendemain ou le surlendemain.
  • En ne tenant pas compte de l’heure solaire et par conséquent de la température.