Topic-icon Reprise exploitation apicole

  • Stephane.relion
  • Portrait de Stephane.relion Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Ponte fraiche
  • Ponte fraiche
Plus d'informations
il y a 1 mois 3 semaines #117921 par Stephane.relion
Bonjour
Je suis tout nouveau sur le forum mais je le parcours depuis un certain temps et je suis très peu expérimenté
J'ai l opportunité de reprendre l'exploitation de mon beau-père qui est installé pro en bio avec environ 250 ruches
J'aurais 1000 questions mais la première est est ce certains foncerait la tête dans le guidon ou quelles sont les questions primordiales et existantielles à se poser.
Merci de vos réponses

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
il y a 1 mois 3 semaines #117922 par jull
salut,
il faut faire attention à ne pas foncer tête baissée quand on ne connait pas bien le milieu dans lequel on arrive, ou si l'on a pas beaucoup d'expérience.
tu fais de l'apiculture depuis longtemps?
il s'agit de reprendre l'exploitation toi tout seul directement, ou ce serait dans le cadre d'une transmission progressive?

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Stephane.relion
  • Portrait de Stephane.relion Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Ponte fraiche
  • Ponte fraiche
Plus d'informations
il y a 1 mois 3 semaines #117923 par Stephane.relion
Non pas tout seul reprise progressive avec accompagnement
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: jull

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
il y a 1 mois 3 semaines #117924 par jull
Ah cool, ça te permettrait de bien te faire la main au cheptel dejà en place, les circuits de transhumance, le type de ruches et d'abeilles etc..
C'est une bonne chose.
Maintenant, à ta place, quelques questions que je me poserais: - comment va se passer la collaboration au quotidien, dans quelle mesure je vais avoir le choix de travailler de
telle ou telle manière, dans quel état est le matériel (ruches, essaims, matos de miellerie), quel est le coût. Il serait peut être également profitable de faire un ou deux stages dans d'autres exploitations pour avoir un aperçu de la diversité des méthodes de travail.
Tu t'installes en JA?

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
il y a 1 mois 3 semaines #117930 par Rémy
Bonsoir,
D'une manière générale, on travaille, dans les métiers de l'agriculture, d'abord par vocation.
Devenir apiculteur professionnel veut dire "endosser" la fonction d'éleveur agricole. On vit d'abord avec des dettes, on espère que le conjoint sera solidaire, et on gagne sa vie, quelquefois, seulement en fin de carrière.
Quand on est pas du milieu, certains ont du mal à s'adapter à ce mode de vie, ce n'est plus actuel. Ce n'est donc pas une décision à prendre à la légère, et on a souvent des réponses pour soi-même, seulement quelques années après.
Me concernant, je viens du milieu des petits céréaliers ou nous avions des ruches familiales, milieu que j'ai quitté pour travailler pendant 20 ans dans une multinationale. Me suis reconverti en apiculteur PRO il y a 10 ans à 40 ans environ après être avoir été pluri-actifs longtemps. J'ai tout vendu au détail, et me suis donc autofinancé moi-même pour m'installer.
A 51 ans, je ne regrette rien à ma décision...pour l'instant! Mais que de travail! Faut pas compter ses heures, alors que je pouvais les compter en étant salarié. Après 10 ans, je gagne plus, mais je travaille plus, et mes possibilités de développement sont plus importantes à mon compte que salariè. J'ai rapidement eu de l'aide.
Quand j'ai commencé l'apiculture, en amateur et en PRO ensuite, j'avais pas l'impression de travailler, car la passion est là. Et que...je réussis plus de choses que je n'en loupe. Pour réussir en apiculture, il faut donner une très grande priorité à son travail, et être là dés que besoin. L'agricole, c'est ça...et ça se négocie pas.
Si tu viens des bureaux, le changement va être important. Sauras-tu t'adapter? Faut d'abord savoir qui on est pour décider...
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Thierry71, mariearmelleniels, ian, cdsjo

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
il y a 1 mois 3 semaines #117933 par gallus

Stephane.relion écrit: J'ai l opportunité de reprendre l'exploitation de mon beau-père qui est installé pro en bio avec environ 250 ruches
J'aurais 1000 questions mais la première est est ce certains foncerait la tête dans le guidon ou quelles sont les questions primordiales et existantielles à se poser.


Curieux comme message, tu sembles avoir tout pour démarrer et réussir: beau père, 250 ruches, alors fonce la tête dans le guidon.
A moins que tu aies un doute quelque part ?

Un avion passe dans le ciel
Les abeilles butinent les fleurs de lierre

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
il y a 1 mois 3 semaines #117937 par ardecho
ça me parait simple comme problème : tu vois la vie de ton beau-père, comment il bosse, combien de temps, combien il gagne, etc...
tu veux avoir le même quotidien que lui avec les même revenus...ou pas ? au moins tu sais à quoi t'en tenir.
moi aussi mon beau-père est api pro avec 450 ruches, transhumance et tout le barda. j'ai bossé quelques années avec lui, j'ai vu ce que ça donnait, j'ai été
chez l'osthéo me faire remettre le dos en place et puis j'ai été monter ma propre petite exploit' avec seulement 100 caisses, production de gelée-royale, pollen, miel vendu au détail...
parce que sa vie de forçat avec les matins ou on se lève à 4h pour aller transhumer ça me plaisait moyen et je voulais des enfants et profiter d'eux.
et je trouve qu'avoir la réalité du terrain sous les yeux ça aide vachement à faire ses choix !
comme dit Rémy faut savoir qui on est, et ce qu'on veut, c'est tout.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
il y a 1 mois 3 semaines #117995 par mariearmelleniels
A rey,

"Quand j'ai commencé l'apiculture, en amateur et en PRO ensuite, j'avais pas l'impression de travailler, car la passion est là."...
Laprès 11 ans de pro, la passion est t'elle toujours là?
man

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
il y a 1 mois 3 semaines #118016 par Rémy
A Marieamerle:

Oui, après 40 ans d'apiculture, amateur et PRO ensuite depuis 11 ans, la passion, l'intérêt, la motivation sont toujours là. Mais bien que le courage soit lui aussi toujours là, l'endurance baisse tous les ans. On n'est plus aussi fort, plus aussi rapide, on ne récupère plus aussi bien, les choses deviennent lourdes, et on a besoin d'aide. A 51 ans, j'aime bien le calme, mais la compagnie du travail est agréable aussi. Et comme j'ai envie de transmettre mon savoir, ca tombe bien...
Au milieu de cette passion, il y a quand même des moments ou j'aime bien ne rien faire.
J'apprends encore des choses tous les ans, je m’améliore donc tous les ans, et l'exploitation change donc un peu tous les ans. Je regrette de n'avoir pu commencer l'élevage des reines à cause de mon ancien métier à l'emploi du temps irrégulier où je travaillais la nuit.
Sur les 5 dernières années, il y en a eu 3 de mauvaises, 1 très bonne, et 1 acceptable. Je pense que ca peut continuer comme ca si ca veut...mais je viens du monde agricole, ca m'aide, et dans ce milieu, on fait quand même avec intérêt les choses que l'on aime pas, ou vocation, ou par passion...pour les plus passionnés.
Garder la forme est important dans ce métier.

mariearmelleniels écrit: A rey,

"Quand j'ai commencé l'apiculture, en amateur et en PRO ensuite, j'avais pas l'impression de travailler, car la passion est là."...
Laprès 11 ans de pro, la passion est t'elle toujours là?
man

Les utilisateur(s) suivant ont remercié: gallus, mariearmelleniels

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Propulsé par Kunena