L'invasion des abeilles démineuses !  (1999)
abeilles demineuses

L'info scientifique du futur
Une expérience grandeur nature assez étonnante se déroule actuellement à Albuquerque, au Nouveau-Mexique. Il ne s'agit rien de moins pour les scientifiques réunis là-bas que de parvenir à dresser des abeilles à la détection des mines anti-personnelles. Enfouies, les mines diffusent autour d'elles des particules ou des vapeurs de TNT, absorbées par le sol, les plantes ou les insectes. Les abeilles, de leur côté, par le duvet situé sur leur abdomen, attirent et retiennent toutes sortes de poussières et de pollens. Exerçant ainsi une sorte de veille chimique autour de leur ruche, sur des kilomètres à la ronde. Pourquoi dès lors ne pas essayer de combiner les deux phénomènes ?

abeilles demineuses

Prairie en fleurs, fausses mines disséminées, ruches-tests à proximité immédiate ou à quelques kilomètres... Le protocole mis en place à Albuquerque s'accompagne d'une serre témoin hébergeant à la fois une ruche et tout un assortiment de plantes cultivées dans un sol à faible ou haute teneur en résidus explosifs. L'ensemble permettant aux chimistes et entomologistes réunis "de comparer les résultats obtenus en environnement contrôlé avec la performance des abeilles à l'air libre".

En fait, de nombreuse études vont pouvoir être menées de concert. Sélection des plantes présentant la meilleure concentration en TNT, observation des modifications de comportements en vol des abeilles contaminées, analyse via capteurs expérimentaux des échantillons rapportées à la ruche... L'aspect le plus ambitieux du projet consiste à associer l'odeur d'un agent chimique comme le TNT à la nourriture des abeilles, en vue d'entrainer celles-ci à rechercher de façon privilégiée ce type de résidus. Puis, une fois accoutumées, de les laisser butiner les plantes retenues, préalablement semées sur les zones à inspecter... et d'analyser les échantillons prélevés. Une solution optimale, naturelle et peu coûteuse. Applicables partout dans le monde.