Le pas à pas : deux-en-un, le principe du starter-finisseur « Cloake » (2015)
Gilles Fert

avec l'aimable autorisation de la revue

Abeilles et Fleurs

Introduction
Célèbre éleveur de reines néo-zélandais, Harry Cloake a mis au point dès 1969 une ruche d’élevage astucieuse. Partant du principe que les jeunes larves de reines doivent impérativement être les premières 24 heures dans un starter sans couvain ouvert, il a tout simplement combiné starter et finisseur dans la même ruche. L’objectif était atteint : produire des reines avec facilité et en quantité, mais surtout de bonne qualité. Une fois mis en place, ce système de ruche d’élevage peut produire au moins une trentaine de cellules tous les 10 jours.

Etape 1
Un des premiers intérêts de cette méthode est certainement le peu de matériel nécessaire pour mettre en place un système Cloake.

Un simple plateau avec entrée est équipé d’une glissière dans laquelle on intercale la plaque métallique, puis une grille à reine fixée sur ce même plateau.

Etape 2
Installation : prenez une colonie très forte avec une jeune reine, développée sur deux corps séparés par le plateau Cloake (sans la plaque métallique).

Assurez-vous que la reine est placée en bas.

Le corps du haut, rendu orphelin, recevra les cupules greffées une à deux heures après avoir intercalé la plaque métallique et fermé l’entrée du bas.

Précaution avant de le mettre en service : attendez que tout le couvain soit operculé !

Etape 3
Lorsque vous avez contrôlé l’absence de couvain ouvert et de cellule royale naturelle, glissez la plaque métallique.

Fermez l’entrée du bas.

Environ deux heures après, vous pouvez introduire vos cupules greffées.

Tout ceci se pratique aux heures les plus chaudes de la journée, afin que les butineuses viennent renforcer la partie du haut.

.

Etape 4
Vingt-quatre heures après cette opération, retirez la plaque métallique et ouvrez l’entrée du bas.

Venez intercaler un cadre de couvain ouvert (jeunes larves) en bordure du cadre de cupules.

Ce cadre peut provenir de la partie du bas, ou bien d’une autre ruche afin de renforcer la population (en début de saison).

L’objectif : attirer les nourrices qui prendront soin des futures reines.

Etape 5
Attendez 9 ou 10 jours de plus, et vous avez des cellules royales prêtes à l’utilisation (veille de leur naissance).

Il est conseillé de nourrir avec du sirop, voire même avec une galette de protéines au moins jusqu’à l’operculation des cellules royales, soit 4 ou 5 jours si la météo n’est pas favorable.

Etape 6
Puisque rien n’est parfait, ce système Cloake a l’inconvénient d’être lourd à manipuler en contrôlant la partie du bas ou en faisant les remontées de couvain.

Chaque série de cellules nécessite un cadre de couvain ouvert pour attirer les nourrices 24 h après leur introduction.

On le prélève dans la partie du bas où se trouve la reine.

Afin de limiter les efforts, vous pouvez très bien superposer une ruchette 5 cadres pour constituer votre Cloake.

Le saviez-vous ?
Tout en étant économique en matériel, ce système évite de provoquer un stress comme dans le cas du starter fermé. Les butineuses poursuivent ainsi leur travail pendant l’élevage, et cet apport en pollen est précieux pour la sécrétion de la gelée royale.

Attention
Limitez au maximum l’épaisseur de ce plateau Cloake. L’espace entre le corps du bas contenant la reine et celui du haut (orphelin) doit être le plus faible possible (2 cm à 3 cm maximum).

Le saviez-vous ?
Si la superposition d’une ruchette comme partie orpheline limite le problème du poids, on observe également un meilleur comportement d’élevage lorsque les abeilles sont à l’étroit et manquent de place.

Pour en savoir plus