Le pas à pas : le cadre à renfort : une apiculture sans cire gaufrée
par Gilles Fert
Auteur de « L’élevage des reines » aux Editions Rustica

avec l'aimable autorisation de la revue
Abeilles et Fleurs

Face au problème des résidus de molécules chimiques dans les cires gaufrées, l’une des alternatives consiste à faire bâtir par les abeilles cirières un cadre nu renforcé d’une baguette de bois. Cette pratique utilisant des cadres partitionnés de baguettes, donc sans cire gaufrée, fut vulgarisée dès 1847 par M. Debeauvoys dans son Guide de l’apiculteur. Certains ouvrages apicoles espagnols décrivent également cette pratique. Pendant la dernière guerre mondiale, le manque de cire gaufrée a poussé les apiculteurs français à fixer des baguettes de noisetier en diagonale dans leurs cadres. Il y a peu, certains apiculteurs du Pays basque utilisaient encore ce type de cadre dit « à jambage » équipé d’une baguette de coudrier comme renfort.

Etape 1
Aujourd’hui en apiculture, nous n’inventons ou ne créons qu’assez peu. On observe surtout une adaptation, ou simplement une amélioration des méthodes et pratiques apicoles de nos anciens. Le cadre sans cire gaufrée mais renforcé d’une baguette en est un exemple. La contamination chimique à l’intérieur de nos ruches nous entraîne à retrouver de vieilles pratiques qui ont fait leurs preuves.

Etape 2
Ce n’est que depuis l’utilisation des acaricides chimiques contre Varroa, ainsi que les nouvelles générations de molécules chimiques agricoles, que nos cires gaufrées renferment des contaminants. Ces molécules et autres métabolites affectent le développement de nos abeilles et surtout l’appareil reproducteur des mâles comme des reines.

Etape 3
Une des solutions, pour éviter d’introduire dans nos ruches ces polluants, consiste à confier aux abeilles des cadres de corps dépourvus de cire gaufrée. Pour donner de la rigidité à la brèche de cire en absence de fils métalliques, nous fixons une fine baguette de bois que les abeilles s’empresseront de noyer dans leurs constructions de cire. Une fine amorce peut être fixée sur le montant supérieur du cadre.

Etape 4
Prenez soin de faire bâtir ces cadres spéciaux dès les premières miellées. Lorsque les nuits deviennent clémentes, que vous observez des rentrées de nectar, les glandes cirières entrent en action. Une colonie normalement développée peut recevoir chaque début de saison deux de ces cadres placés de part et d’autre du couvain

Etape 5
On reproche souvent à ces cadres sans cire gaufrée de favoriser la construction de cellules de mâles. Mais les mâles sont utiles et la colonie régule naturellement leur quantité. Certains apiculteurs ont observé que la construction de cellules de mâles était limitée en introduisant ce cadre avec la pointe du triangle vers l’entrée.

Etape 6
Attention, la première saison ces cadres sont fragiles au cours des manipulations, surtout lorsque les températures sont élevées. Après un ou deux cycles de couvain, ils deviennent plus résistants. Très vite, les abeilles noieront la baguette de renfort dans la construction de cire.

Attention
On a longtemps pensé que ces constructions naturelles aux cellules de dimensions légèrement inférieures empêchaient le développement des varroas. Un travail rigoureux faisant l’objet d’une thèse a malheureusement démontré qu’il n’en n’était rien.

Astuce
La ruche africaine trapézoïdale, dite « kényane », offre également l’avantage de travailler sans cire gaufrée avec ses barrettes équipées simplement d’une amorce.

Important
Cette petite baguette doit être assez fine pour être noyée dans la construction de cire (d’une section de 1 cm environ), mais suffisamment résistante pour rigidifier la brèche. La ruche est installée bien de niveau pour que cette bâtisse soit construite parfaitement verticale. Intercalez progressivement ces nouveaux cadres entre deux cadres déjà construits.

Le saviez-vous ?
Apparaît timidement sur le marché de la cire gaufrée nettoyée des produits chimiques avant le laminage, par la méthode de filtration au charbon actif.

Pour en savoir plus :
• M. Debeauvoys – « Guide de l’apiculteur », 1847.
http://adara.adafrance.org/infos/Qlte_cire.php
www.bushfarms.com/beesfoundationless.htm